SEVEN SALEM EN BREF
Un soupçon de sorcellerie, une pincée de pouvoir, une poignée de péché, un poil de liberté et un bon gros morceau d'étrangeté. Mélangez le tout et obtenez Salem, ville de recommencement. Un havre de paix bizarre, mais agréable. Un lieu de magie et de surnaturel, de spectacle et de jamais vu. Salem est là pour te surprendre jeune Sorcier, et elle compte bien réussir. Elle enivrera tes sens peu importe qui tu es et où tu vas, tout en te laissant cette liberté que tu n'as jamais eu. Tu seras libre d'oublier ton passé et tes erreurs, pour te concentrer sur l'avenir.
ÉQUIPE DU FORUM
ETHAN C. FITZGERALD
Fondateur
PRÉSENT | MP
KURO KAZUNA
Co-Fondatrice
PRÉSENT | MP
CONTEXTE + GRAPHISME PAR ETHAN | CODES PAR MAMAN CHAT
accueil

collapse • • lukas
Ven 2 Fév - 0:08
CARACTERE
Lukas, c’est un vieux con avant l’heure. Le genre de gars qui te regarde constamment de haut et qui se permet de juger tout et n’importe quoi, silencieusement. Et ça se voit sur sa tronche. Il a le regard insidieux, la posture du mec qui se sent au dessus de tout. Y compris des règles. Il est persuadé qu’il peut défier ce qui est juste ou non, même après s’être déjà pris les retours en plein dans la gueule. Pourtant il n’abandonne pas. C’est pas son genre. Mais à chaque fois que ses conneries lui retombent dessus, il devient un peu plus aigri, plus à l’envers contre le monde.

Contre le monde, mais jamais contre lui-même. Parce que toutes les erreurs qu’il a pu faire, ce n’était jamais de sa faute, si on l’écoute parler. Y’a toujours eu une variable humaine pour venir péter ses plans. Lui, il a toujours tout bien préparé, avec son petit esprit calculateur, et puis au final, toutes ses préparations finissent éventuellement à l’eau. Peut-être accorde-t-il trop facilement sa confiance. Peut-être est-il un petit peu trop facile à manipuler. Suffit de lui faire miroiter quelque chose de sympa pour le faire sauter le pas.

On aurait pu croire qu’à force de se ramasser, il aurait fini par apprendre de ses erreurs, mais il faut croire que non. Sa vie est une suite d’échecs qu’il refuse d’admettre. Parce qu’il paraît que ce ne sont pas ses échecs mais ceux des autres. Ceux qui lui ont fait des coups en traître. Sans eux, il le sait, il aurait réussi tout ce qu’il a entreprit. Malheureusement, on ne peut pas revenir en arrière pour changer les choses et vérifier si ce qu’il pense aurait été véridique ou non.

Il aimerait bien, pourtant, revenir en arrière. Parce que même s’il ne le dira pas à haute voix, il sait très bien que son avenir est plus que compromis. Et il sait aussi qu’il est mortel, et qu’il n’aura pas de deuxième chance. On lui déjà trop donné de deuxième chances, il en a déjà trop gaspillé, à vouloir toujours plus, et toujours mieux que ce qu’il possédait déjà. Tout ça parce qu’on lui promettait mieux, et que c’était tout ce qu’il voulait.

Mais ça, Lukas n’en parle pas trop. Parce que même s’il aime bien discuter, il ne voit pas l’intérêt de montrer au monde qu’il s’est déjà fait rouler, qu’il a été un peu trop faible pour refuser une proposition alléchante. Alors maintenant, quand il discute, il essaie d’être méfiant. Mais ce n’est pas vraiment dans sa nature. Une personne à la belle parole pourrait lui vendre n’importe quoi - même un couteau à saucisson, alors qu’il n’a pas touché un morceau de viande depuis bien des années déjà. Mais sait-on jamais, pensera-t-il, peut-être qu’un jour ça pourrait lui servir. Et puis comment dire non à quelqu’un qui présente aussi bien son produit, après tout ?

Bien simplement encore, comment dire non tout court ? Sous ses airs de vieux mécontent, il n’aime pas blesser les gens, il a l’impression de leur manquer de respect. Qui est-il pour manquer de respect à qui que ce soit, hein ? Il est obéissant, c’est l’un des seules règles auxquelles il répond, parce qu’elle lui a été inculpée par ses parents, et il avait bien trop peur d’eux pour y déroger. Il sait que son père l’observe de quelque part, et il sait qu’il viendra un moment où la punition tombera s’il le déçoit.

Peut-être est-ce la raison qui le force à renier toutes ses erreurs. Parce que s’il arrive à se persuader que ce n’était pas de sa faute, peut-être pourra-t-il persuader son père également, là où il est. Alors en attendant de faire quelque chose qui mérite la reconnaissance, il renvoie la faute sur ceux qui l’entourent, prêt à briser amours et amitiés pour sauver son honneur, ou au moins ce qu’il en reste. Et même s’il vient à mourir vaincu, il continuera, sur son lit de mort, à dire que c’est à cause des autres, que lui n’y est pour rien. Parce que rappelons-le, l’enfer c’est les autres, comme dirait Jean-Paul.
HISTOIRE
Lukas, il aurait pu devenir champion du monde. Il était même bine parti pour se qualifier aux prochains JO. Il avait tout pour lui, y compris les fans prêts à dépenser une petite fortune pour le voir cogner un autre combattant sur le ring. Mais Lukas n’avait pas choisi de faire ça. On l’avait un peu poussé là-dedans, parce que Papa voulait que son fils soit un sportif. Mais il voulait aussi qu’il s’endurcisse, qu’il soit un héritier digne de ce nom pour la première lignée américaine de sa famille. Alors il l’avait jeté dans un ring. Et souvent, il lui donnait des cours particuliers à la maison. Surtout quand il perdait. Mais Papa ne savait pas boxer. Papa se moquait bien des règles du jeu, il imposait les siennes.

Alors Lukas n’avait pas vraiment le choix. Il devait gagner. Tout gagner. Y compris la reconnaissance de Papa pour ne plus avoir à s’entraîner avec lui. Au moins quand il gagnait, Papa l’emmenait au McDo, pour le féliciter. Ces moments là sont de bons souvenirs, plus en tout cas que ceux qu’il garde de ses défaites.

Lukas n’aimait pas vraiment la boxe. Mais il aimait les ovations et le semblant d’appréciation que ça lui apportait. Alors il continuait, et s’y donnait à fond. Il n’avait pas vraiment d’autre choix, de toute façon, mais il commençait déjà à se mentir à lui-même, en se disant que c’était réellement ce qu’il voulait faire, plus qu’autre chose. Sa volonté commençait à se confondre avec celle de son père, et à mesure qu’il montait sur les podiums, la chute se préparait à être de plus en plus dure.

Gamin au cerveau façonné par un père à la main de fer, il était prêt à tout donner pour lui plaire. Jamais n’a-t-il, ne serait-ce qu’une seule fois, pensé à la rébellion. Être la poupée de se Papa lui semblait normal. Pour lui, c’était dans le cours logique des choses. Et sûrement, lorsqu’il aurait lui-même des enfants, il les élèvera comme ça. Parce que c’est ce qu’on lui a appris, depuis tout petit, à considérer l’absolue vérité.

Et puis quand Papa est mort, il n’a pas dit à son fils qu’il était fier de lui. Peut-être les seuls mots que Lukas aurait voulu entendre. Non, Papa lui a dit qu’il n’avait pas encore accompli la moitié de ce qu’il aurait voulu le voir accomplir. Par des mots cinglants, il lui a fait comprendre qu’il était en retard, et tant que qu’il ne serait pas tout en haut du sommet, Papa ne serait jamais fier de lui.

Alors Lukas a redoublé d’effort pour devenir ce que sont père voulait qu’il devienne. Au diable les études, il s’est lancé à corps perdu dans la compétition, alliant quelques petits boulots pour aider Maman à mettre à manger sur la table. Parfois il gagnait, parfois il perdait. Il avait honte de perdre, plus encore que du vivant de Papa, parce qu’il ça va que, de là où il l’observait, il était déçu. Et la déception d’un parent était, pour Lukas, pire encore que l’entraînement qu’il devait recevoir à une époque.

Mais Lukas n’était pas si bon. Il était moyen. Dans tout ce qu’il faisait. Il n’a jamais brillé nulle part, peut-être parce qu’il n’a jamais eu la chance de se poser devant quelque chose qu’il aimait, ou peut-être juste parce qu’il n’est pas fait pour la lumière. Il était arrivé à un point où il stagnait dans la médiocrité et même si Maman ne disait pas mot, son simple regard trahissait sa tristesse, du fait de voir que son fils ne serait jamais au niveau qu’on aurait voulu qu’il soit. Il était un échec, une perte de temps dans sa vie, et celle de son défunt mari. Mais elle continuait à le nourrir, parce qu’elle ne pouvait pas abandonner son seul enfant, ne serait-ce que pour la bonne santé de sa conscience.

Et puis un jour Lukas est devenu bon. On l’a aidé. On lui donné des trucs. Il les as pris. Il en a avalé, des pilules, et il en enchaîné, des entraînements, au point à ne plus pouvoir tenir debout à la fin. Mais il a grimpé, il s’est approché si proche des étoiles. Il se détruisait. Non, on le détruisait. Mais il faisait comme si de rien n’était, parce qu’il réussissait enfin en s’imaginer Papa, le toisant avec une pointe de fierté dans le regard.

Et puis, ils ont eu des doutes. Il sortait de nulle part, Lukas, et voilà qu’il était prêt à embarquer pour la plus importante de toutes les compétitions. Il y avait forcément un truc qui clochait, qu’ils pensaient. Et ils pensaient bien. Ils l’ont testé, il est revenu positif à bien plus que ce qu’ils auraient pu imaginé. Il était un taureau boosté, avec un cœur sur le point de claquer.

Lukas a passé du temps à l’hôpital. Puis dans la rue, parce qu’il n’osait même pas confronter Maman. Et puis il était retourné à l’hôpital. Parce que comme toujours, on lui avait fait des propositions qu’il avait accepté sans trop y réfléchir. Il y est resté plus longtemps, cette fois. Il était tombé dans pire que les torpeurs de la compétition sportive, et il avait fallu l’en sortir.

Encore aujourd’hui, il sent parfois le regard accusateur que Papa lui porte. Au plus ça va, au plus il se fait lourd. Il a trouvé comment le faire partir, pendant un instant. S’il boit quelques verres, tout le poids sur ses épaules semble s’amoindrir. Alors souvent, le soir seul chez lui, il sort verres et bouteilles pour faire taire ce père qui lui chuchote des immondices au creux de l’oreille.

Parfois, quand il est prêt à s’endormir, il repense à son enfance, à tout ce qu’il a parcouru pour finir là, dans un lit, bouteille à la main, prêt à dormir quelques heures avant de devoir se lever pour emballer des légumes à l’usine du coin. C’est tout ce qu’il a trouvé, pour le moment, comme boulot qui voulait bien de lui. Mais il n’a pas prévu d’y rester bien longtemps. Il veut redorer son nom, reprendre une place dans la société, faire comme tous ses amis de lycée ont fait avant lui. Sauf qu’eux ils ont bossé pour ça, lui ne fait que les observer avec envie, en se disant, depuis son oreiller, qu’il n’y a pas de raison pour qu’il ne réussisse pas, lui aussi. Mais tant qu’il n’aura pas compris qu’un avenir ne se vole pas mais se construit, il sera voué à envoyer des CV qui ne seront jamais lu, et à pousser des portes par lesquelles il sera renvoyé avec pertes et fracas. Il ne peut pas devenir quelqu’un du jour au lendemain, pourtant il le veut. Il le doit.

Il se lève de son lit, laissant la bouteille s’écraser par terre, sans casse. Il a envie de vomir. Il a peut-être trop bu. Sa tête tourne, au point qu’il en a du mal à trouver le chemin jusqu’à sa salle de bain. A-t-elle changé de place ? Est-il dans le bon appartement, au moins ? Il ne sait plus, il est trop embrumé pour répondre à ces question. Poussant une porte, il chute. Mais sans douleur. Enfin, peut-être un peu. Il n’arrive pas vraiment à la sentir. Il essaie de se traîner jusqu’à la baignoire. Elle semble loin, si loin. On lui parle, on lui souhaite la bienvenue. Il a du mal à comprendre, alors il se tient la tête et ferme les yeux, pensant que ça résoudrait sa condition. Mais fermer les yeux ne le fait que tourner d’avantage. Il perd totalement l’équilibre et, rouvrant les yeux, découvre quelque chose de totalement inconnu. Il doit sûrement être en train de rêver. Un rêve conscient, sûrement, ce ne serait pas son premier.

Mais merde, ce dernier verre avalé était définitivement celui de trop.
LUKAS ZHAO
AKA SURNOM
HOMME, SINO-AMERICAIN
TRENTE ET UN ANS
ATHLETE EN RECONVERSION
ENVIE
ESPRIT
(C) HANZO - OVERWATCH


SZ
COMMENT T'ES ARRIVÉ ICI ?
Quelqu'un est venu me demander un partenariat, et mon coeur il a fait *gasp* du coup j'ai dis que j'allais venir et je suis venue.

QUE PENSES-TU DU FORUM ?
c'est trop beau pour être vrai jsp

AUTRE ?
je voulais raconter un truc drôle mais ça rentre pas dans la case #défaite (+ c'est vide pardon)
Ven 2 Fév - 11:48
Bienvenue ♥️ (mon dieu Hanzo jtm trop izudjefhizf)

Bon courage pour ta fiche, j'ai hâte de voir qui va être Lukas cat si tu as la moindre question n'hésite pas !


Merci Asteria ♥:
 

Lun 5 Fév - 17:24
Bienvenue parmi nous ~
Bon courage pour la suite de ta fiche. c:



Mon combat est de faire éclater la vérité ... Non, en fait j'ai juste envie de gagner un max de thune avec mes articles. Un conseil, ne laissez pas traîner vos secrets ~ #990033
Mar 20 Fév - 17:40
Bonjour bonjour !
Déjà merci pour vos bienvenus !

Ensuite, comme dis en mp, j'ai repris ma fiche après une période d'inactivité, mais du coup, je ne sais pas si j'ai bien droit au délais qui m'a été proposé ou non ?
Si je l'ai, je terminerais ma fiche dans les temps obvie.

Voilà merci d'avance :sisi:
Mar 20 Fév - 17:43
Hello, excuse j'ai oublié de te répondre oui bien sur tu l'as ! Une semaine supplémentaire ;)
Ven 23 Fév - 20:28
Hola o//
Voilà c'est terminé de mon côté (et relu sommairement, j'avoue j'avoue).
Voilà voilà~
avatarL'Invocateur
Mystérieux Sorcier
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Fév - 20:52
ENCORE UN PEU...
C'est presque fini !

Ta fiche est presque terminée, il ne manque à remplir que la Classe. Pour connaître ta spécialisation, nous t'invitons à venir lire ce sujet pour que tu comprennes la marche à suivre.

Tu dois tout simplement aller poster dans l'intrigue pour montrer que ton personnage était à cette fameuse soirée, rencontrant ainsi L'invocateur, et recevant sa Classe (d'une joyeuse balle dans le front).

Il est obligatoire de poster une réponse, le nombre de lignes étant libre, du moment qu'on retrouve le déroulement de la soirée dans ton écrit. A la suite de ce post, tu devras répondre au lien fourni toujours dans ce sujet, à la fin. C'est un petit quizz qui donnera au staff ta Classe à la suite de tes réponses.

Une fois ta réponse postée, le staff viendra t'indiquer ta Classe, validant ainsi ta fiche, et tu pourras rp complètement ~

Bonne chance !

avatarL'Invocateur
Mystérieux Sorcier
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Fév - 20:11
VALIDÉ
ENVIE // ESPRIT
Te voilà dorénavant validé, Péché de l'Envie!

J'aime beaucoup Lukas et son caractère, même au niveau de l'histoire. J'aime bien le côté naif et crédule du personnage même si derrière il pense que rien n'est de sa faute etc, en tout cas j'ai bien aimé te lire, c'est fluide et bien écrit. J'espère que tu te plairas ici, hate de voir comment Lukas sera joué ♥️

Tu peux désormais venir demander ICI des partenaires pour commencer à rp, poster ta fiche de relations LA et faire une demande de logement pour ton personnage dans cette section pour éviter qu'il dorme dans la rue. Si tu souhaites poster un prédéfini, lié ou non à ton personnage, c'est ICI que ça se passe.

Nous espérons que le forum te plaira, l'ensemble du staff te souhaite la bienvenue et espère que tu passeras un bon moment dans Salem.
Contenu sponsorisé

collapse • • lukas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Salem :: Recommencement :: Formulaire d'entrée :: Formulaires Validés-
Sauter vers: