SEVEN SALEM EN BREF
Un soupçon de sorcellerie, une pincée de pouvoir, une poignée de péché, un poil de liberté et un bon gros morceau d'étrangeté. Mélangez le tout et obtenez Salem, ville de recommencement. Un havre de paix bizarre, mais agréable. Un lieu de magie et de surnaturel, de spectacle et de jamais vu. Salem est là pour te surprendre jeune Sorcier, et elle compte bien réussir. Elle enivrera tes sens peu importe qui tu es et où tu vas, tout en te laissant cette liberté que tu n'as jamais eu. Tu seras libre d'oublier ton passé et tes erreurs, pour te concentrer sur l'avenir.
ÉQUIPE DU FORUM
ETHAN C. FITZGERALD
Fondateur
PRÉSENT | MP
KURO KAZUNA
Co-Fondatrice
PRÉSENT | MP
CONTEXTE + GRAPHISME PAR ETHAN | CODES PAR MAMAN CHAT
accueil

I Wanna Make You Smile ~Adriel
Jeu 15 Fév - 9:43
CARACTERE
Oh là, c’est dur de se décrire soi-même. Mais bon je vais essayer. Je pense que la chose que l’on remarque en premier chez moi (après le fait que je sois très beau ha ha, non je rigole), c’est que je suis toujours joyeux et souriant. Personne ne me verra jamais triste ou en colère. J’exclus tous sentiments ou émotions négatives de mon être. Ça fait très bouddhiste ou hippie comme doctrine mais c’est la vérité. Un esprit sain dans un corps sain. Enfin corps sain, c’est pas trop ça, je suis un fêtard invétéré et j’ai tendance à abuser sur la boisson, et c’est pas bien, parce que je n’ai pas l’âge requis, mais on ne dira rien. J’ai l’alcool plutôt amoureux/joyeux, ce qui pose un peu problème parce que selon mes pot… des témoins, je me retrouve à faire un peu n’importe quoi, et généralement c’est le black out total le lendemain.
Et en parlant de bouddhisme, je déteste la violence. Je vous en supplie ne vous battez jamais devant moi. De une avec mon corps de lâche (je ne suis pas vraiment sportif), j’aurai beaucoup de mal à vous séparer, et de deux, j’ai une sainte horreur du sang, j’en suis phobique à l’extrême. Alors par pitié, pas de bagarre.
Que dire d’autre ? J’ai énormément de difficulté à voir le mal dans une personne. C’est peut-être pour ça que je parle à absolument tout le monde et que je suis incapable de ne pas m’entendre avec quelqu’un. Enfin maintenant si je comprends que cette personne ne veut pas s’entendre avec moi, je laisse tomber, mais je serai déçu.
Aussi, je ne supporte pas de voir une personne aller mal, je l’ai dit, un esprit sain dans un corps sain (à bas la négativité !), il faudra que je l’aide, activement ou non, mais il faudra que je l’aide à aller mieux. Comme dirait Captain America : « Quand je vois qu’une situation dégénère, il faut que j’intervienne » (oh trop la classe !). Un coup de déprime, appelez Ady ! Une dispute entre amis, je serai le médiateur. Je n’ai jamais joué les entremetteurs, mais si je peux aider un couple à se former, je serai Cupidon. Et j’aide les gens sans rien attendre en retour, je ne suis pas en manque d’affection, jaloux, envieux  ou quoi que ce soit d’autre compris !? Ce tatouage à mon poignet ne signifie rien ! Hm, pardon, je m’emporte…
Je suis un peu dragueur, je m’y prends très mal mais j’ai réussis à avoir quelques copines donc je ne m’en sors pas si mal. Le côté un peu maladroit doit faire craquer peut être.
Ah oui aussi ! J'ai tendance à avoir des sortes d'absences, où je me met a fixer dans le vide pendant une petite minute avant de reprendre le cours des évènements comme si de rien était, c'est normal (je crois ?) faut pas s'inquiéter !
En bref, je suis un mec joyeux, marrant, pas prise de tête, serviable, toujours partant pour n’importe quel projet. Et je cuisine trop bien.
HISTOIRE
Je suis né un 22 juin. Ce n’est pas très important comme information, mais je trouve que c’est un bon début pour raconter mon histoire. Après tout on commence tous par naitre. Enfin bref, je suis donc né. Voilà. Et environ un an après ma naissance, mes parents ont divorcé. Je n’ai donc jamais connu mes parents ensemble car après cela, ils refusaient catégoriquement de se voir.

Ma mère est partie vivre en France avec son nouveau compagnon, je ne la voyais plus que deux fois dans l’année (à mon anniversaire et à Noël), c’est donc mon père qui a eu ma garde. Après être resté très longtemps célibataire (juste quelques aventures par ci par là), il a fini par se remarier quand j’avais environ 10 ans. Sa nouvelle femme avait déjà deux enfants plus jeunes que moi, mon père leur consacra alors beaucoup de temps, me délaissant un peu, mais « Tu comprends Adriel, toi tu es un grand garçon, tu peux te débrouiller ». Pas sûr qu’un gamin de 10 piges n’ayant jamais connu d’amour maternel et délaissé par son père s’en sorte si bien que ça, mais passons…

C’est à cette période que j’ai commencé à développer ma sociabilité. J’avais une bouille d’ange qui inspirait confiance. Je m’arrangeais pour me faire inviter les week-end chez des copains (vers le collège puis beaucoup plus au lycée, c’était chez des copines, mais passons, vous voyez ce que je veux dire *wink wink*) afin de passer le moins de temps possible chez mon père où l’on ne me prêtait quasiment plus attention. Chez mes ami(e)s, j’étais l’invité, on me traitait presque comme un roi, où même comme leurs fils chez mes amis les plus proches. C’était génial.

Les années passèrent, et je devenais de plus en plus social et populaire. Tout le monde connaissait mon nom. Tout le monde me connaissait de près ou de loin. Il faut dire que je passais difficilement inaperçu. Je faisais le con. Tout le temps. En cours je sortais des blagues au bon moment et faisais tout pour amuser la galerie, mais jamais dans l’irrespect des profs. En soirée, je mettais l’ambiance et je m’assurais toujours que tout le monde s’amuse. Hors de question pour moi que des gens restent seuls dans leurs coins à broyer du noir.

C’était d’ailleurs une autre de mes fonctions, après clown de service, j’étais aussi le psychologue officieux du bahut. Je m’entendais avec tout le monde, aussi bien les sportifs que les geeks, tous les groupes, aussi clichés qu’ils soient, je leur parlais. Et comme je ne supportais pas voir une personne mal dans sa peau, je m’arrangeais toujours pour l’aider, tenter de régler ses soucis. Et une fois qu’on y arrivait, le sourire de remerciement qu’elle m’offrait me réchauffait le cœur.

Bref, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. J’étais heureux, populaire. J’aimais tout le monde et tout le monde m’aimait. C’était parfait. Enfin jusqu’à ce jour…
Il y avait un journal dans mon lycée, publié tous les vendredis. Je ne le lisais pas tout le temps, mais ça m’arrivait parce qu’il était plutôt cool. Le destin a voulu que ce soit un jour où je décide de le lire. J’aurais préféré rester dans l’ignorance. Vraiment.
Tout un article m’était consacré, et il n’était absolument pas élogieux :
« Ce mec, il craint sérieux… »
« Ses blagues relous, franchement il peut pas la fermer »
« Il se prend pour mère Theresa ou quoi ? »
« Je suis sortie avec lui, ce qu’il était collant ! »
Et autres commentaires du genre parcouraient une page entière. Je voyais du coin de l’œil les gens ricaner en me voyant lire ce torchon. J’ai fui. J’ai couru sur le toit avant d’hurler à pleins poumons. Puis j’ai éclaté en sanglot. Tout n’avait été qu’un mensonge. Depuis le début. Je pensais que les gens m’aimaient, que je les aidais. Mais non, ils me détestaient. Pourquoi ? Je les aidais, je leur apportais l’attention dont ils avaient besoin, alors pourquoi !?
Parce que tu faisais ça uniquement pour qu’on t’apporte de l’attention. Pour qu’on t’aime. Espèce d’égoïste… Me répondit une petite voix agaçante au fond de mon crâne…
Etait-ce pour cela ? Les gens l’avaient ressenti comme ça ? Je voulais être à ce point aimé que j’en suis devenu étouffant…

-Je veux qu’on m’oublie, par pitié…

Mes jambes étaient sur le point de céder quand un cercle lumineux s’ouvrit sous mes pieds. Je fermais les yeux me sentant chuter, puis j’atterris lourdement sur un sol pavé.
Je n’étais plus sur le toit, mais dans une ville inconnue. Une personne passa près de moi. Je la suivis, mes pieds marchant par automatisme. Nous avons marché un moment, je la suivais comme si j’étais relié à elle par un lien invisible. Puis soudains elle disparue, et je n’avais plus aucunes idées de ce que je fichais ici. Je me retrouvais seul devant 7 portes. Une des portes m’attira plus que les autres. Envie. C’était donc bel et bien mon péché, je ne suis qu’un sale envieux en manque d’attention, cherchant à tout pris l’amour des autres. Je tentais quand même d’effacer la marque apparue sur mon poignet dans une tentative désespérée, sans grand succès. Je serrais les dents et m’avançait dans le couloir que la porte cachait.

-Bienvenue à Salem jeune sorcier.

Le sol s’ouvrit à nouveau sous mes pieds, m’entrainant dans ma seconde chute de la journée. Je me retrouvais cette fois encore à l’extérieur du bâtiment de pierres noires où l’on m’avait emmené. C’était décidément très étrange, mais je décidais d’y entrer à nouveau.
Salem donc… Me voici !
Adriel Cacciali
AKA Ady
Masculin, Italien
Seize ans
Lycéen
Envie
Doppelgangër
(C) Masaomi Kida-Durarara!!


Adriel // Deadypool
COMMENT T'ES ARRIVÉ ICI ?
Je me suis téléportée

QUE PENSES-TU DU FORUM ?
Il est toujours cool

AUTRE ?
smile
Jeu 15 Fév - 11:36
Bon courage pour ta fiche cat

Hâte de lire tout ton DC ~


Merci Asteria ♥:
 

avatarL'Invocateur
Mystérieux Sorcier
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Fév - 19:33
ENCORE UN PEU...
C'est presque fini !

Ta fiche est presque terminée, il ne manque à remplir que la Classe. Pour connaître ta spécialisation, nous t'invitons à venir lire ce sujet pour que tu comprennes la marche à suivre.

Tu dois tout simplement aller poster dans l'intrigue pour montrer que ton personnage était à cette fameuse soirée, rencontrant ainsi L'invocateur, et recevant sa Classe (d'une joyeuse balle dans le front).

Il est obligatoire de poster une réponse, le nombre de lignes étant libre, du moment qu'on retrouve le déroulement de la soirée dans ton écrit. A la suite de ce post, tu devras répondre au lien fourni toujours dans ce sujet, à la fin. C'est un petit quizz qui donnera au staff ta Classe à la suite de tes réponses.

Une fois ta réponse postée, le staff viendra t'indiquer ta Classe, validant ainsi ta fiche, et tu pourras rp complètement ~

Bonne chance !

avatarL'Invocateur
Mystérieux Sorcier
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Fév - 15:18
VALIDÉ
ENVIE // DOPPELGÄNGER
Te voilà dorénavant validé, Péché de l'Envie!

Adriel je le trouve tellement cute, j'ai juste envie de le noyer de papouilles, alors hâte de le voir rp voir s'il est aussi mignon qu'il en a l'air huhu en tout cas je trouve ça chouette la façon dont tu as tourné l'histoire, ça donne un autre côté moins sombre aux péchés, même si c'est tout de même triste ce qui lui arrive. En tout cas hâte de voir ce que ça va donner ~

Tu peux désormais venir demander ICI des partenaires pour commencer à rp, poster ta fiche de relations LA et faire une demande de logement pour ton personnage dans cette section pour éviter qu'il dorme dans la rue. Si tu souhaites poster un prédéfini, lié ou non à ton personnage, c'est ICI que ça se passe.

Nous espérons que le forum te plaira, l'ensemble du staff te souhaite la bienvenue et espère que tu passeras un bon moment dans Salem.
Contenu sponsorisé

I Wanna Make You Smile ~Adriel
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Salem :: Recommencement :: Formulaire d'entrée :: Formulaires Validés-
Sauter vers: