SEVEN SALEM EN BREF
Un soupçon de sorcellerie, une pincée de pouvoir, une poignée de péché, un poil de liberté et un bon gros morceau d'étrangeté. Mélangez le tout et obtenez Salem, ville de recommencement. Un havre de paix bizarre, mais agréable. Un lieu de magie et de surnaturel, de spectacle et de jamais vu. Salem est là pour te surprendre jeune Sorcier, et elle compte bien réussir. Elle enivrera tes sens peu importe qui tu es et où tu vas, tout en te laissant cette liberté que tu n'as jamais eu. Tu seras libre d'oublier ton passé et tes erreurs, pour te concentrer sur l'avenir.
ÉQUIPE DU FORUM
ETHAN C. FITZGERALD
Fondateur
PRÉSENT | MP
KURO KAZUNA
Co-Fondatrice
PRÉSENT | MP
CONTEXTE + GRAPHISME PAR ETHAN | CODES PAR MAMAN CHAT
accueil

Le Mystère des Ruines Anciennes - 1e Groupe
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatarL'Invocateur
Mystérieux Sorcier
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Mar - 21:59
Le membre 'Meredith Ohara' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Traître ! [EVENT]' :
Lun 2 Avr - 19:23
AAAAAAAH ! Mon bras ! Je crois qu'il est cassé ! Bon sang, qu'est-ce que ça fait mal ! Je savais pas que ça pouvait faire aussi mal un truc dans le genre ! En plus, comment il a fait le chasseur ? Je comprends pas, il m'a pas touché ou approché à ce que je sache. J'espère au moins qu'il m'a pas cassé le bras gauche, histoire que je puisse continuer à écrire quand même. Même si j'écris hyper pas souvent, mais on sait jamais. Aïe, j'arrive même pas à me concentrer avec mon bras en compote ! Tout ce que j'ai réussi à comprendre entre temps, c'est qu'on est dans une nouvelle pièce sans tueur, mais livré avec une énigme.

D'habitude, vu la situation, j'aurais au moins essayé de trouver la réponse. Sauf que là, je suis plus concentrée par la douleur dans mon bras. Du coup, j'entends à peine ce que disent les autres, trop occupée à fermer les yeux et à essayer de penser à autre chose. J'ouvre doucement un œil pour regarder mon bras. Ā watashi no kami ! Je veux plus voir ça ! Mon bras et tout violet et il ressemble à une nouille trop cuite ! Il va falloir que je cherche un truc pour me faire un plâtre ou quelque chose dans le genre.

Ah mais oui ! La fille blonde là, je sais pas son nom, elle m'a proposé d'utiliser ma veste comme écharpe pour tenir mon bras. Bon bah je vais m'y mettre moi. En plus Nawel nous à proposer de pas nous fatiguer vu qu'on est blessé, c'est le mieux à faire. Et comme ça j'ai pas à me fatiguer ! En même temps, mon pêché c'est la paresse donc fallait s'en douter que je dirais rien. Comme quoi, il y a des points positifs à se casser le bras ! Aïe ! Bon j'ai rien dit finalement.

Et hop là ! Echarpe finis ! Ca fait encore mal, mais c'est déjà mieux. Ça bouge moins. Bon, maintenant l'énig... Ah bah, ils ont pas perdu de temps ! La grosse ampoule au centre de la pièce a éclaté en mille morceaux, et maintenant, il fait tout noir avec du verre partout. Je crois que c'est le bon moment pour remettre mes chaussures. Heureusement que je les ai pas laissé tomber, sinon j'aurais été handicapé un du bras, et deux d'un pied au moins.

Attention, j'ai rien contre les handicapés, mais faut avouer que leur vie est pas facile. Après tout, ma mère est handicapée, donc je me permettrais pas. Bah oui, je crois qu'elle a un problème au niveau du visage car il est toujours figé, et elle tire toujours la tronche. Sérieux, je l'ai jamais vu sourire, elle doit être paralysé des joues.

Et revoilà la lumière ! Rouge ! On reste dans le macabre et le sang ! Après le battement de cœur flippant ça fait plaisir ! Brr ! Tiens, c'est quoi ça sur le sol ? Je me rapproche des objets pour mieux les voir, en faisant attention à mon bras. Ça fait toujours mal, mais je suis assez habituée pour sortir de ma transe douloureuse. Un... pinceau et une carte ? Nani ? "Sang" et "douleur". On reste dans le positif.

-Charmant…
" Comme tu dis. "

J'attrape doucement la carte de ma bonne main et la scrute dans tous les sens. A part ces deux mots, il y a rien du tout. Ça doit être un indice, mais comment on peut l'utiliser ? Je dois avouer que je sèche. Je tends la carte aléatoirement au prochain pour qu'il la lise.

" C'est dommage qu'on en ait pas 100 autres comme ça. Alors on aurait juste pris le pinceau, écrit deux trois trucs au dos et on aurait fait une partie de solitaire histoire de décompresser. "
je dis avec un petit sourire.

Un peu d'humour dans une situation comme ça ne peut faire que du bien. Vu comment la situation est tendu, qu'une bonne parti sont blessés et tout ça, c'est bon d'alléger l'ambiance parfois. Bon, par contre, on est toujours au point mort avec tout ça. Réfléchis Chiaki... de quoi il parlait l'indice ? D'intelligence et de force. La force comme l'a dit cette fille, Ethan je crois l'a utilisé, donc reste l'intelligence. Qu'est-ce qu'on peut faire ?

Au moins il y en a qui sont rapides. La blonde a pris le pinceau et commence à écrire les mots de la carte sur le mur avec de la peinture qui était sur le mur. Ah oui, j'avais même pas remarqué, c'est une super idée ! Enfin, j'avais pas remarqué que la peinture était fraiche. Mais... non, il y a un truc qui colle pas. On a pas encore réglé le problème des couleurs dont parle l'indice, si ? A moins qu'éteindre la lumière pour que les murs brillent correspondait à cette partie. Non, je suis pas sûr. Et il vaut mieux tester toutes les possibilités. Mais rassurez-moi, il faut pas écrire le mot douleur avec... du sang, hein ? J'espère que je me trompe cette fois, mais il faut tester si son idée loupe.

" Je suis pas sûre que ce soit la bonne réponse. On a toujours pas réglé la partie "couleur" du message, tu as vu ? "

Je montre avec mon bon bras le message, en parlant non seulement à cette fille, mais un peu à tout le monde en même temps.

" C'est dégoutant mais... si ça se trouve il faut le prendre sous un autre angle. Il dit qu'il y a de la couleur dans ce monde de brute. Le monde de brute c'est peut-être le mot douleur. Et alors pour qu'il y ait de la couleur, il faudrait pas utiliser de la peinture noire, mais quelque chose d'autre. Qui est marqué aussi sur la carte. "

Oui, je suis en train de leur proposer d'écrire avec du sang, mais il faut voir toutes les possibilités. Ecrire juste sur les murs ce qu'il y a d'écrit sur la carte, je pense que c'est un peu trop simple. Puis, la peinture peut être un piège. Et le noir n'est pas une couleur.

" Mais je t'en prie finis, je vais attendre mon tour pour essayer mon idée. Après je sais pas ce que vous en penser vous autre, mais c'est une possibilité. Dégoutante, mais une possibilité. "

Résumé:
 


avatarL'Invocateur
Mystérieux Sorcier
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 2 Avr - 19:47
Message Soudain de l'Invocateur
« Mademoiselle Chiaki, quelle intelligence.

Il me semble décidément que tu es réellement la seule ici à te creuser la tête. Enfin, je suis attristé de voir que mon énigme vous laisse tous si perplexes. Couleur et douleur sont pourtant des mots presque similaires vous voyez ? Je me demande bien ce qu'il manque pour sortir d'ici...»


Le micro grésille, puis s'éteint, replongeant la pièce dans un silence ponctué seulement par des battements de coeur.
Lun 2 Avr - 22:21
Le mystère des Ruines Anciennes

Ethan entendit la pique de Meredith, et envoya simplement un immense doigt d'honneur, armé d'un sourire sarcastique.

« Au moins moi, j'ai été utile. C'est pas toi qui va nous aider pour l'intelligence non plus. »

La suite, il s'en moqua. Meredith tentait d'aider les personnes cassées. Il se moquait du sang. Il se moquait des bras cassés. Tout ce qu'il voulait, c'était sortir au plus vite de cet endroit, aller prendre une douche et aller se coucher. Il était beaucoup trop fatigué à cet instant, et ça commençait à se voir par les immenses bâillements qu'il lâchait de minute en minute.

Le truc le plus intéressant ce fut quand Chiaki proposa son idée, et presque aussitôt, un micro grésilla en envoyant la voix de l'Invocateur.

« Mademoiselle Chiaki, quelle intelligence.
Il me semble décidément que tu es réellement la seule ici à te creuser la tête. Enfin, je suis attristé de voir que mon énigme vous laisse tous si perplexes. Couleur et douleur sont pourtant des mots presque similaires vous voyez ? Je me demande bien ce qu'il manque pour sortir d'ici...»


Ethan se mit à ricaner en regardant Meredith, il venait juste de sous-entendre que la petite asiatique était finalement la seul utile ici. Finalement, le brun essaya de creuser un peu les pauvres neurones qui se battaient dans son cerveau et analysa la réponse de l'Invocateur. Couleur et douleur, qu'est-ce qui pouvait bien lier les deux. A part un trait, il voyait pas. Alors pour plaisanter, il s'approcha de William après avoir prit le pinceau, et l'humidifia avec le sang qui coulait à travers le tissu. Puis il s'approcha du mur, et traça un gros trait sur le "c" du mot couleur, le transformant en "d". Et ainsi, il regarda fièrement le mur en ricanant, puis lança le pinceau au loin.

« Et voilà, vous l'avez votre douleur, écrit en lettres de sang ! »

+ tagdes gens chelous
+ notes feat un dieu à l'allure d'un gamin
BY MITZI


HRP:
 


Merci Asteria ♥:
 

avatarL'Invocateur
Mystérieux Sorcier
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Avr - 0:31
Event - Le Mystères des Ruines Anciennes
Prendre une direction : gauche
Alors un déclic se fait entendre, il résonne dans cette petite pièce rougeâtre. Un déclic et une petite porte s'ouvre, dans le fond de la pièce. Avec un petit son d'ascenseur. A croire que l'Invocateur semblait insinuer que le défi était gagné. Oui il venait d'être gagné. Dans le 1er groupe, un Luxure avait trouvé. Un Luxure avait trouvé, grâce à une Paresse. Mais la petite porte n'est pas la seule chose qui s'ouvre, et une petite trappe grince, laissant tomber une marée de choses visqueuses. Écailles, verdâtres. Noirâtre, huit pattes. Pourtant au toucher, la texture est... familière. Du plastique. Une mauvaise blague. De très mauvais goût.

Pourtant, un cri retentit. Une immense araignée grimpe sur William, elle grimpe, grimpe encore jusqu'à se glisser dans les vêtements. Elle mord, mord encore, plantant ses minuscules crocs dans sa chair blanche. Puis, après avoir fait son affaire, l'arachide s'efface. Le t-shirt retombe sur la peau vide. L'animal a disparu. Mais tout de suite, un autre cri. C'est au tour de Nawel maintenant. Il y a ce serpent, avec ses yeux jaunes. Il fixe, puis s'élance. Glisse à son tour sur la chair nue. Et mord. Mord, mord encore. Puis s'efface à son tour. En fumée.

Alors seulement il n'y a plus rien. Juste une marée de jouets en plastique reposant sur un sol en béton froid. Les corps se tiennent debout, haletant. Un bruit se fait entendre. Un petit déclic, une porte qui s'ouvre. La sortie. Il y a un nouveau couloir, toujours plus sombre, comme si on s'enfonçait dans un boyau étroit. Il y a toujours ce silence. Étouffant. Toujours aussi long. Toujours aussi froid. Et cette même porte, pour la troisième fois consécutive.

Le même écran qui s'allume.
Avec la même tête joviale et pourtant si mystérieuse.
« Oooh je vois que certains sont en mauvais état ! Passons, c'est pas important. La troisième salle, c'est la MEIL-LEURE. Elle a été très compliquée à mettre en place, j'espère que vous l'apprécierez ! Allez, trêve de bavardages, voilà un petit indice : Plus vous aurez de bonnes réponses, moins vous soufrerez. Bonne chance ! »

Alors la porte s'ouvre. Et la première chose qui surprend les iris, c'est cette douce odeur de printemps. Cet arôme boisé. Et surtout, cette brise légère et fleurie qui vint chatouiller les narines. La forêt. La forêt sauvage et printanière. L'herbe chatoyante sous les semelles. Comment un tel paysage pouvait se tenir sous les yeux des Invoqués. Mais il n'y avait pas que ça. 5 arbres se tenaient fièrement devant le groupe. 5 arbres aux cinq noms. Meredith. Chiaki. William. Nawel. Ethan. 5 arbres sous lesquels était écrit 5 phrases étranges. Ca semblait clair, même très clair. Dorénavant, c'était chacun pour soi.
Seul.

Enigmes pour Meredith.:
 

Enigmes pour Chiaki.:
 

Enigmes pour William.:
 

Enigmes pour Nawel.:
 

Enigmes pour Ethan.:
 


Précisions

Pour les traîtres : n'oubliez pas le lancer votre dé.
Mar 3 Avr - 11:40

Le mystère des ruines anciennes
Plein de gens

Meredith se ficha complétement de tout ce qui ce passa avant l’ouverture de la troisième salle. Elle ignora complètement la pique de l’Invocateur. Elle ne s’énerva pas contre Ethan face à son geste obscène et à sa provocation. Elle se foutu royalement de l’absurdité de la réponse à l’énigme, l’important c’est qu’elle fut résolue. Et elle n’eut aucune réaction par rapport à l’apparition d’araignées et de serpents qui vinrent blesser Nawel et William, l’heure n’était plus à la camaraderie, ils se débrouilleraient sans elle.
Non, Meredith n’eut aucune réaction car elle était beaucoup trop concentrée sur elle-même et la suite des événements pour faire attention à ce qu’il se passait autour.
Ils en étaient à l’ultime épreuve, la dernière salle et malheureusement pour elle, ils étaient encore au grand complet (même si elle doutait que Nawel et William puissent finir vu leurs états à présent). Il fallait à tout prix qu’elle finisse seule, mais c’était compromis. Elle pouvait facilement éliminer Chiaki, Nawel et William, mais Ethan restait un problème majeur. Sa langue émit un tic agacé, décidément celui la lui pourrissait la vie jusqu’au bout.
Il fallait qu’elle compte sur la dernière épreuve. Avec un peu de chance, celle-ci serait véritablement individuelle, le premier qui termine gagne.
Encore une fois, elle avança vers la dernière salle sans se soucier de savoir si les autres la suivait ou non. Elle n’était plus à ça près et se fichait complètement qu’on découvre qu’elle était traitre. Après un long couloir, une porte, un discours de ce gamin qui leurs promettait encore de la douleur, la dernière épreuve fut enfin accessible.
Une forêt. Soit. Elle n’admira pas le paysage, seulement les 5 arbres plantés devant elle. Ils étaient tous gravés d’un prénom. Elle se dirigea vers le sien.
Son vœu fut exaucé, ça semblait être du chacun pour soit à présent.
Elle observa attentivement l’énigme qui lui était dédiée, apparemment elle n’avait pas le droit à l’erreur sinon ça allait faire mal.
 
1F n’est pas C
4 A dans 1 J de C
18 T sur un T de G
52 S dans une A
60 S dans une M


Qu’est-ce que c’était encore que ces conneries !? Nouveau tic agacé. Elle fronça les sourcils en fermant les yeux et posa une main sur le tronc. Elle retraça les lettre et chiffres gravés tout en réfléchissant à la solution. Plusieurs possibilité de réponses lui passèrent par la tête, toutes plus farfelues les unes que les autres. Elle tentait des calculs avec l’alphabet qui n’aboutissaient à strictement rien.

-Bordel ! siffla t-elle entre ses dents en frappant du poing.

Puis enfin, en relisant la dernière ligne pour la énième fois, quelque chose fit tilt dans son cerveau. Mais elle ne montra aucunes émotions pour ne pas alerter les autres qu’elle venait de trouver.
Elle ne savait pas trop comment procéder, il ne fallait pas qu’ils l’entendent, ça pourrait les aider. Elle agit instinctivement, quitte à passer pour une folle. Elle posa son front contre le tronc et posa ses mains de par et d’autre de sa bouche pour s’isoler un maximum.

Trouvez par vous-même héhé ;):
 

Elle regarda à nouveau au ciel, et murmura à l’intention de l’Invocateur.

-Voilà, je compte sur toi mon grand… Me plante pas s’il te plait…

Il fallait qu’elle réussisse à tout prix. C’en était presque vital pour elle.


©BBDragon
résumé:
 


avatarL'Invocateur
Mystérieux Sorcier
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Avr - 11:40
Le membre 'Meredith Ohara' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Traître ! [EVENT]' :
Sam 7 Avr - 23:06
« Mademoiselle Chiaki, quelle intelligence.
Il me semble décidément que tu es réellement la seule ici à te creuser la tête. Enfin, je suis attristé de voir que mon énigme vous laisse tous si perplexes. Couleur et douleur sont pourtant des mots presque similaires vous voyez ? Je me demande bien ce qu'il manque pour sortir d'ici...»


Je commence à sautiller sur place en entendant ça. Ca veut dire que je suis sûr la bonne voie, je suis trop contente ! On est plus très loin de la réponse à l'énigme, et on devrais pas tarder à sortir de cet enfer ! J'aurais presque envie de faire une danse de la victoire là tout de suite maintenant, mais je sais qu'on est pas encore sorti d'affaire. Ils nous reste encore une petite ligne à franchir.

Bah, qu'est ce qu'il fait lui ? Hé, j'étais censé être la prochaine à l'avoir c'est pas juste ! A moins qu'il est trouvé la réponse. hallelujah ! On va sortir d'ic... Beurk, mon dieu. Il a trempé son pinceau dans la blessure par balle de William ! Le pauvre, ça doit faire un mal de chien. Enfin, d'un côté ça nous empêche d'avoir à utiliser un bout de verre pour prendre un peu de sang. Déjà car ça fait mal et on est déjà pas mal amoché pour la plupart je trouve, et aussi car c'est pas hygiénique. Et oui, je me soucis de ça. Faut dire que le faire une fois pour pas aller en cours et dormir, puis se ramasser au final une infection ça calme.

« Et voilà, vous l'avez votre douleur, écrit en lettres de sang ! »

Hein ? Ah ouais, il a rajouté un trait au C de couleur et ça donne douleur. J'avais pas fait attention. Mais ça veut dire que j'avais encore raison ! Il nous restait bien une ligne à franchir, ou plutôt à tracer pour sortir de là. Je suis trop forte, j'ai prédis l'avenir sans le savoir, si ça se trouve, je suis devin ! Chiaki, la grande divinatrice de l'haut de là, même si ce titre est pas vrai mais ça fait plus classe ! Ah, ça donne presque envie !

Youpi ! Une porte vient de s'ouvrir ! Allez on rentre ! Avec un peu de chance, je pourrais rentrer avant l'heure de ma 5ème sieste. Ah, mais avant ça, on dirait qu'on va avoir le droit à une pluie de confettis pour nous féliciter. Il est sympa finalement l'invocateur ! Ou juste sadique. AAAH ! Se sont pas des confettis, je répète, se sont pas des confettis qui sont sorti de la trappe ! C'est des serpents et des arai...gnés. En plastique... j'ai crié pour rien alors. Je me demandait si il était sympa ou sadique, maintenant la réponse est claire.

Hein ? C'était quoi ce cri ? Je me tourne vers la source pour voir une araignée, type mygale, grimper sur William ! Là c'est sur ! Ce petit sorcier est vraiment un sadique !

" Ā watashi no kami!* "

J'arrive pas à bouger, j'arrive pas à faire plus que juste crier ça. Et pendant ce temps cette araignée passe sous le T-shirt de William pour le mordre encore et encore ! Même si j'arrivais à bouger, je pourrais rien faire. Comment je l'aurais attrapé ? Pas à main nu en tout cas. Bah, elle est passée où ? Non, pas encore un autre cri ! Cette fois c'est Nawel qui se retrouve contre un gros serpent vert qui commence à la mordre avant disparaître à son tour dans un nuage de fumée. Eh ben, dans le cas actuel, ceux qui disent qu'il n'y a pas de fumée sans feu ont pas tord d'un côté.

Une fois tout ça finit, je m'approche des deux pour les regarder dans les yeux. Ils ont vraiment pas l'air bien. Je peux pas les laisser comme ça, ils ont été gentil avec moi tous les deux. La fille blonde d'ailleurs a déjà tourné les talons vers la salle suivante. C'est bizarre. Est ce qu'elle peut être... non, je dois me tromper, on doit pas commencer à douter des autres. En attendant, il est temps de jouer les infirmières.

Après avoir vérifié qu'ils voyaient combien de doigts je leur montrait, histoire de voir si ça allait, je les regarde en souriant gaiement.

" Bon, j'ai pas de doctorat en médecine, mais j'en ai en humour, donc ça vous va si je vous raconte deux trois blagues pendant qu'on va à la troisième salle ? C'est pour être sur que vous pensiez pas trop à vos blessures et pour vous détendre un peu. "

J'attends pas vraiment leur réponse pour prendre Nawel par le bras, et donné une petite poussée sur le dos de William pour les faire avancer. D'habitude, j'aurais pris les deux par le bras pour être sûr, mais vu que j'ai un bras en moins, je vais pas tenter. Je suis pas folle non plus, j'ai pas envie d'avoir à nouveau mal.

Comme promis, je leur raconte des blagues, et mes meilleurs en plus, jusqu'à arriver à la nouvelle porte. L'Invocateur nous dit un truc, mais je fais pas attention, je suis plus concentrée sur mes deux nouveaux patients en ce moment. Je jette des coups d'œil rapide sur l'un puis l'autre, avant de voir la porte s'ouvrir. Allez, envoyez, je suis prête à tous maintenant !

Sauf à une petite forêt toute jolie et verte qui sent bon la nature. J'affiche un immense sourire. Le lapin-nain en moi est aux anges devant ce retour aux origines forestières. Par contre, c'est normal qu'il y est nos noms sur les 5 arbres devant nous ? Un arbre chacun ? Ca veut dire que c'est chacun pour soit ? Oh non, alors que je commençais à bien m'entendre avec les autres, c'est vraiment pas sympa. Je suppose qu'on a pas trop le choix. Pff, vivement que j'aille dormir.

Après avoir aider Nawel et William à se rendre à leur arbre, je vais directement vers le mien. C'est quoi c'est mot sur l'arbre ? Houla, ça va être plus compliqué que tout à l'heure ça. C'est quoi des équations ? Si oui, je suis out. Et en plus, évidemment je peux pas demander de l'aide comme c'est chacun pour soit, et que d'après ce que j'ai vu, on a pas les même symbole.

Pitié, au secours, je vais pas y arriver, c'est trop compliquée ! En plus, mon cerveau à fait son exploit de la journée, maintenant il veut se reposer. Sérieux, je suis crevée, j'ai l'impression que ça fait une journée que j'ai pas dormi ! Pouce, attendez ! Une journée... 24 heures... H24... Ca y est, j'ai compris ! C'est des petites phrases avec des nombres, et il faut trouver ce que représente les initial. 24 H, c'est 24 heures par exemple. Ma paresse a finit par m'aider, dans tes dents maman !

Par contre, celui là, je trouve vraiment pas ! 3 C, c'est quoi 3 C ? Dans celle là, il y a presque pas d'indices. Je vais au moins donner les autres. Avec un peu de chance ça va suffire. Je me rapproche de l'arbre pour donner ma réponse. J'imagine qu'on peut faire que comme ça, il y a rien pour écrire.

" 24 Heures dans une Journée,
Ali Baba et les 40 Voleurs,
40 Jours et 40 Nuits dans le Désert,
Le dernier je sais pas. "

J'espère que ça va marcher ! S'il vous plait, soyez sympa avec moi et les autres !

Spoiler:
 

* Ā watashi no kami! : "Oh mon dieu !" en japonais


Dim 8 Avr - 15:30
Enfin dans l’ombre, je ne savais pas qui était cette personne qui avait voulu m’empêcher, mais elle n’avait pas su arrêter le grand brun quand celui-ci avait fracassé l’ampoule, qui révéla un contenu étonnant. Mais je ne m’y intéressais plus, sentant mes forces me quitter peu à peu à cause de cette maudite blessure. Je reviendrai un jour, et ce gars dans l’illusion de discothèque, je le briserai.

Je commençais à sentir mes yeux se fermer plus longtemps que de vulgaire clignement et mon bras valide par réflexe venait soutenir l’autre, cherchant à atténuer la douleur diffuse de mon épaule. Quel bordel… Combien de temps j’allais devoir me trainer ça ?

Je les laissais réfléchir dans leur coin, moi, j’avais besoin de repos. Je commence à me rapprocher un peu inconsciemment du mur couvert de peinture, ces mots ne me disent rien. Je souffle en m’affaissant un peu, les autres trouveront certainement une solution, le temps que je me remette un peu.



Je sens une chatouille dans mon dos, légère, puis j’entends un déclic. Avais-je eu le temps de somnoler ou bien tout c’était passé rapidement ? En tout cas, une nouvelle porte s’ouvrit et mon regard se tourna vers elle avant d’être attiré par un autre bruit.
Une trappe de petite taille était apparue, deux choses en tombèrent.

Des jouets ?


Une araignée, j’aimais pas particulièrement ses bestioles, mais là, il s’agissait plus d’une mauvaise blague qu’autre chose, comme si le timing était mauvais et que la farce se déclenchait avant que je passe sous la trappe, mais…

"HOLY SHIT !"

Elle bouge, je jure qu’elle a bougé. Où est-elle maintenant ? Je ne la vois plus. Est-ce que c’était une nouvelle illusion.

Non, William, t’as encore été trop faible et voilà ta punition.

Elle est sur moi, je la sens bouger sur mon corps et, elle mord et mord encore, tranchant ma peau, en arrachant presque des lambeaux. La douleur contenue dans mon épaule est maintenant partout, je sens la chaleur du sang poindre en petite quantité poisseuse sur moi alors que les attaques redoublent d’intensité.

Puis, le vide. Les coups s’arrêtent aussi soudainement qu’ils sont apparus, ne reste que la douleur et la sensation de faiblesse. Etait-ce ça la fin de l’épreuve ? Etait-ce encore à moi de payer plus que les autres.

Non… C’est parce que tu t’es encore reposé sur eux pour avancer.


Une idée terrible dans le nouvel éclairage qu’elle apportait à la scène, alors que d’autres cris se faisaient entendre. C’était une autre personne, attaquée par un autre jouet. Celui qui avait voulu l’empêcher de briser lui-même la lumière.

Chiaki arrive en leur demandant de compter ses doigts, las, je lui réponds. Il est temps de se remettre en mouvement on me pousse légèrement en avant, qu’est-ce que ça fait mal. Chaque pas est douloureux, mais chaque pas me fait avancer vers une nouvelle porte, chaque pas, me rapproche d’un nouveau nom qui vient s’inscrire à la suite du Chasseur dans ma liste, l’Enfant allait aussi avoir droit à son moment. Son heure viendra et je lui rendrais bien ce jeu auquel il semble s’adonner. Les règles vont changer, peut-être pas aujourd’hui, peut-être pas demain, mais je vais le faire. Et alors que j’entends indistinctement la voix de Chiaki derrière, qui parle pour combler le vide. Mes yeux sont fixés sur Meredith, qui avance sure d’elle vers une nouvelle salle. Elle me parait bien moins soucieuse des autres qu’avant, ou bien je délire…

Il est encore là, à parler devant la porte, elle s’ouvre finalement. J’en ai rien à faire qu’on soit dans une clairière, de retour dans la boite ou au cœur d’un volcan. J’avance de mon pas claudiquant, bousculant au passage quelqu’un, il pourra bien râler plus tard, là je dois rassembler mes forces.

Parce que je dois continuer d’avancer.


Un arbre immense, dans lequel est gravé une sorte d’énigme, ou plutôt, comme s’il manquait des lettres, une nouvelle fois, une histoire de lettres, de jeu de mots et d’énigmes. Etait-ce une sorte de second souffle ? Je m’assoie, le dos contre l’arbre et commence à détailler ses feuilles en levant la tête. La douleur et la fatigue semble me laisser un peu de répit, me permettant un instant de lucidité dans ce que j’espère être la dernière ligne droite.

54 Cartes dans un Jeu de Cartes
Contes des 1001 Nuits
29 Jours en Février dans une Année Bissextile
7 Merveilles du Monde
4 Points Cardinaux : Nord Sud Ouest Est


Mes yeux se ferment alors en regardant le ciel, attendant la sentence. Cher Invocateur, je vais attendre encore un peu.

Résumé:
 
Lun 9 Avr - 23:54
Le mystère des Ruines Anciennes

Ethan ne s'était pas préoccupé de qui faisait quoi pour la suite.
Blasé, il avait tout simplement continué à marcher, fermant la marche du groupe, comme par habitude. Il n'avait pas été surpris par l'immense forêt pourtant située sous terre, dans ces étranges ruines silencieuses. Plus rien ne l'étonnait vraiment en fait. Le simple fait d'être à Salem brisait toute logique. Et a propos de logique, c'était dorénavant à sa tête de fonctionner, ce qui le fit esquisser un sourire.

1 T à 4 F
4 P C
5 O dans un P
7 M du M
12 T d'H


« Sans déconner, une énigme ? Haha tellement con. Pff, ça me gonfle. » Il marqua une pause, puis s'approcha de son tronc davantage pour discerner les phrases. « Bon on va quand même essayer. »

1 - 1 Trèfle à 4 Feuilles
2 - Aucune idée, j'suis trop con
3 - J'sais pas, je m'en fous
4 - 7 Merveilles du monde, ça ça va encore
5 - 12 Travaux d'Hercule, merci Lise pour m'en avoir parlé.


« Bien, je m'en bas sincèrement les couilles de cette épreuve, donc si on pouvait rapidement enchainer sur la souffrance pour sortir d'ici, ça serait super. J'suis crevé là. »

Il n'en avait rien a cirer des autres. Meredith était beaucoup trop à fond, semblant presque murmurer ses réponses. Les autres, bah, rien de bien passionnant. Ils étaient dedans quoi, à donner toutes les réponses. Il n'y avait qu'Ethan à ne donner que 3 réponses sans se soucier de la suite. Après tout, il avait eu de la chance jusqu'à présent, il pouvait bien accepter une ou deux punitions. Et puis, c'est pas comme s'il était réellement intelligent. Il n'était même pas sûr d'avoir donné les bonnes réponses dans celles qu'il avait données. Bof, tant pis, il verra bien par la suite. Mais vite, il brûlait d'envie de retrouver son lit.

+ tagdes gens chelous
+ notes feat un dieu à l'allure d'un gamin
BY MITZI


HRP:
 


Merci Asteria ♥:
 

avatarL'Invocateur
Mystérieux Sorcier
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 10 Avr - 1:13
Event - Le Mystères des Ruines Anciennes
Prendre une direction : gauche
Et les réponses tombent.
Une à une, les paroles s'enchaînent puis le flot se tarit en attente d'un verdict impartial. Tout n'est pas parfait, et jamais ça ne le sera. Toutefois, un sourire semble flotter dans cette immense forêt sans limite. Il flotte, émettant un léger rire cristallin, flotte encore en se déplaçant à travers les arbres, obstacles naturels. Puis soudain, le rire se tait. Ainsi que les bois entiers. Plus de gazouillis d'oiseaux, ni se brise légère à travers les feuilles. Le silence absolu. Bientôt et rapidement remplacé par un affreux bruit de métal griffé. Métal qui ne tarde pas à faire son apparition. Il vole lui aussi, tourbillonne. Il s'agite à sa guise. Alors les chaînes métalliques comme dotées d'un volonté propre viennent lier à l'arbre lel scélérat qui n'a osé répondre. Nawel Huxley. Pauvre d'elle comme pauvre de ceux qui ont subis les serpents et les araignées avant. Il faut croire que la chance n'est pas avec elle. Les chaînes entourent son corps chaud, le ligotent au tronc rugueux. Et alors qu'une nouvelle porte s'ouvre en plein centre de l'herbe verdoyante, comme un passage sombre vers un autre monde, la demoiselle reste là, liée au végétal, privée de liberté. Puis c'est au tour de Meredith, 2 fautes, Chiaki, 1 faute et Ethan, 2 fautes. Les deux bras de la Colère s'embrasent pendant des secondes qui semblent interminables puis s'éteignent aussi brusquement. L'air de la demoiselle Paresse s'arrête un instant malgré sa tentative de respirer, mais tout reprend rapidement, dû à son unique faute. Ethan se retrouve à se noyer dans une bulle d'eau, lors de longues secondes également. Puis tout s'arrête.

Le passage, cet étrange rectangle noir, mène à un nouveau couloir. Mais cette fois, il n'est pas question de couloir sombre, d'humidité ni de moisissures. Le sol est tapissé d'un immense tapis rouge brodé d'or. Les murs en pierres blanches scintillent et illuminent l'espace avec tant de clarté qu'aucune lumière artificielle n'est nécessaire. Il règne dans cet endroit un semblant de royauté et de richesses, qui contraste avec la pauvreté des décors sombres précédents. Tout est différent. Plus beau. Plus grand. Plus neuf. Comme si l'on avait tout remis à jour pour cet instant précis. Et cette fois encore, il n'est pas question de porte fermée, d'annonce étrange et d'indices farfelus. Non, au centre de l'encadrement de la porte, se tient l'Invocateur. Il flotte à quelques centimètres du sol, ses bras se balançant lentement contre son corps au gré d'une chanson chantonnée avec douceur. Son masque semble s'illuminer, il aperçoit les gagnants. Il aperçoit ceux qui ont réussi à vaincre son étrange escape game. C'est étrange comme il était persuadé que ce groupe échouerait. Mais alors sans un mot, il s'approche des blessés, et effleure de ses doigts fins et blancs les blessures douloureuses. Sang et écorchures s'effacent, laissant place à une nouvelle chair rosée et douce. Il semblerait presque que cet enfant sourit derrière ce masque mystérieux. Mais il recule alors, pointant la porte ouverte d'un doigt puis recule encore, jusqu'à s'enfoncer dans les pierres blanches comme dans de l'eau. Disparaissant aux yeux mortels des Invoqués, il leur lance un dernier sourire figé, accompagné d'un lent "au revoir" de la main.

Alors les pas recommencèrent, et pénétrèrent enfin dans cette salle finale.

Suite commune ici.


Précisions
Tout ceux qui n'ont pas répondu à ce tour sont attachés à leur arbre par des chaînes métalliques. Les autres passent dans une porte qui les amène à un couloir blanc et majestueux bien différent des autres. Avant de pénétrer dans la salle pour découvrir ce qui s'y cache. L'Invocateur vient soigner les plaies des blessés, et leur fait un au revoir avant de se fondre dans l'un des murs.
Merci de répondre à CE SUJET : il est commun et il n'y a aucun ordre.
Pour les traîtres : il n'est plus nécessaire de lancer le dé.
Contenu sponsorisé

Le Mystère des Ruines Anciennes - 1e Groupe
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Salem :: Ile solitaire :: Ruines Anciennes-
Sauter vers: