SEVEN SALEM EN BREF
Un soupçon de sorcellerie, une pincée de pouvoir, une poignée de péché, un poil de liberté et un bon gros morceau d'étrangeté. Mélangez le tout et obtenez Salem, ville de recommencement. Un havre de paix bizarre, mais agréable. Un lieu de magie et de surnaturel, de spectacle et de jamais vu. Salem est là pour te surprendre jeune Sorcier, et elle compte bien réussir. Elle enivrera tes sens peu importe qui tu es et où tu vas, tout en te laissant cette liberté que tu n'as jamais eu. Tu seras libre d'oublier ton passé et tes erreurs, pour te concentrer sur l'avenir.
ÉQUIPE DU FORUM
ETHAN C. FITZGERALD
Fondateur
PRÉSENT | MP
KURO KAZUNA
Co-Fondatrice
PRÉSENT | MP
CONTEXTE + GRAPHISME PAR ETHAN | CODES PAR MAMAN CHAT
accueil

Die, satanic pixel ~ Bailey [Check]
avatarBailey Ross
Gourmandise
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Mar - 14:07
CARACTERE

Tu écrases les boutons de la manette, les yeux rivés sur l'écran.
Gameuse.
Ce mot revient souvent. Geek aussi. Par ceux qui te connaissent, mais aussi ceux qui ignorent qui tu es. C'est la première chose que l'on repère, toujours. Peut-être à cause de ta dégaine. Peut-être à cause de ton langage. Peut-être même dans ta gestuelle. Ou tout à la fois. Une passionnée de jeux vidéos, de culture pop et d'aventures virtuelles. Un monde que tu adores. Un monde que tu vénères. Que tu envies. Oui, une vie qui remplacerait la tienne, fade et terne.

Parce que dans la vraie vie, ta vraie vie, tout te semble moins rose.
Discrète.
Certes tu ne frôles pas les murs lorsque tu es dehors. Hors de chez toi. Certes tu n'es pas du genre à t'écraser, ni à ne pas la ramener. En fait, tu es quelqu'un de plutôt déterminé, affirmé, et tu ne te laisses pas marcher dessus. Alors pourquoi discrète ? Parce que tu n'aimes pas exister dans ce monde vide. Où tout le monde est un fantôme pour tout le monde. Tu es forcément le fantôme d'un autre. Tu n'aimeras pas que l'on vienne forcer l'accès à ton monde. Alors tu le caches à ces inconnus. Pas à tes amis, ou les personnes que tu apprécies. Les inconnus. Ceux qui frôlent ton monde sans pour autant y entrer. Ceux à qui tu ne donnes pas la clef. Tu es discrète lorsque tu rencontres. Discrète dans cette foule lorsque ce n'est pas une convention de geek. Tu es exubérante et enjouée lorsque tu connais. Et là, tout devient alors tellement plus simple.

Tu gigotes. Tu prends parfois de drôles de positions.
Concentrée.
Oui, les yeux rivés sur cet écran. Ou peut importe ce que tu fais. Tu es du genre pourtant à ne pas tenir en place, impatiente. Mais dès que ton cerveau se fixe sur un but ou un objectif, tu es lancée. Partie. Tant que ce n'est pas terminé, tu réfléchis. Analyse. Te concentre. Imperturbable. Tu ne crois pas en la chance. Tu ne crois pas au hasard. Oui, tu es réaliste Bailey. Tu sais que pour réussir, il faut le faire toi-même. Aucun jeu ne s'est créé seul. Aucun film ne s'est tourné par lui-même. Alors tu travailles par toi-même, pour tout réaliser. Entretenir ta confiance en toi.

Tu as du mal avec les gens.
Solitaire.
Tu n'as pas l'habitude de voir du monde. Tu préfères rester seule devant ce PC, cette console ou cette télévision. Pourtant, tu n'es pas une ermite. C'est que tu es émotive, peut-être un peu trop. Alors tu ne sais jamais si tu vas sembler bizarre aux yeux des autres. Mais tu es quelqu'un de confiance. Juste. Parce que tu aurais horreur que l'on soit hypocrite ou menteur avec toi. " Ne fais pas aux autres ce que tu n'aimerais pas que l'on te fasse". Tu te répètes souvent cette phrase dans la tête. Éviter de blesser quelqu'un par mégarde.

Mais tu arrives à mettre le boxon partout où tu passes Bailey.
Bordélique.
Bien malgré toi, tu ne t'en rends souvent même pas compte. Cette chambre dans laquelle on ne peut plus marcher. Ce bureau sur lequel traîne des CDs, DVDs, chips périmés et des fringues que tu ne mets plus depuis des années. Cette chaise, celle qui tombe souvent à cause de la pile de vêtements entassés "ceux qui sont portés une fois mais pas suffisamment sales pour les laver". Ce sol, jonché de tenues de soirées des nombreuses que tu fais. Petit oiseau de nuit, qui vit, danse, chante, joue durant la pénombre. Qui végète lorsque le soleil pointe son nez. Qui peut s'empiffrer de la pire nourriture possible pour ne pas cuisiner. Les chips, c'est ta vie. Tu sais Bailey, ceux qui remplissent sa poubelle, le fameux bureau et les recoins même inaccessible de ton logement ?

Parce qu'elle grignote oui, on se demande si elle n'est pas un Saiyen.
Affamée.
Toujours. Tout le temps. A n'importe quelle heure. Même lorsque ton ventre ne grogne pas. Certains disent que c'est une addiction. D'autres que tu as des problèmes psychologiques et que tu compenses. Mais Bailey, toi tu t'en fous de tout ça. Tu manges parce que c'est bon. Et parce que tu t'ennuies aussi. Tu tournes sur ta chaise en cuir, regarde le plafond, puis file occuper ces doigts et cette bouche en allant fouiller dans le frigo. Ou la placard à gâteaux. La malbouffe, tu adore ça. Même si un vrai repas aura toujours à tes yeux la valeur d'un vrai bijou. Mais malheureusement, tu es trop nulle pour te cuisiner un truc potable.

Informations en vrac : très peureuse mais adore les films d'horreur - romantique, passe plus de temps à draguer virtuellement qu'en vrai - peut faire des mouvements complexes avec ses doigts et un stylo - fait beaucoup d'allusions perverses même si ça ne l'intéresse pas en 3D - est absolument fan de mechas - peut oublier ce qu'elle voulait faire en un aller-retour au frigo - génie de l'informatique - adore hacker les gens pour leur piquer leur argent illégalement gagné - a le sommeil très lourd - a honte de son péché - adore les lapins - voue un culte à Alice in Wonderland - devient une pure garce dès qu'elle se met à jouer.

HISTOIRE
Tu ne lâches pas cette manette, malgré la question qui brise le silence et ta concentration. D'ailleurs, elle l'attend longtemps ta réponse. Tu continues à marteler les touches. X. O. X. X. Et puis finalement, tu lâches un soupir dédaigneux, et poses la manette, et te tournes vers cette jeune femme, qui patiente dans ta chambre, entre une culotte et un sac de chips.

▬ Pourquoi je suis à Salem ? Vous me faites chier. Sortez d'ici.

Elle te dérange. D'ailleurs, qui lui a ouvert cette porte. A tous les coups, tu avais oublié de la fermer. Encore. Alors tu lui jettes un gobelet vide à cette femme. Elle sort en pestant, et un sourire mesquin s'affiche sur ton visage. Aaah Salem. Très bonne question. A vrai dire, tu n'aimes pas en parler. Tu as honte de ce péché gravé sur ta peau. Parce qu'il était gravé, tu ne peux pas l'oublier. Comme si on te disait "ok t'as une nouvelle chance, mais n'oublie pas la première et tes erreurs". Ca, tu ne risquais pas de l'oublier, malgré tes efforts. Après tout, rien que regarder un pauvre paquet de chips vide, ça te retournait le coeur. Mais pas l'estomac. Alors effaçant la tristesse qui te rongeait, tu engloutissais le paquet, affamée.

Oui, tout ça à cause de la bouffe. Tu es là pour ça. Ton péché hein ? Comme c'est ridicule.


Tu es née en été.
Petite boule rose que tu étais, tu as comblé tes parents. Dès le premier jour, tu pouvais sentir leur amour. Tu étais une petite fille tout ce qu'il y a de plus heureuse. Il n'y avait rien de plus à dire, tout était parfait.

Les saisons passèrent, petite Bailey tu grandis, jusqu'à avoir cette crinière brune qui t'arrivait aux fesses, à la joie de maman. Oui elle était fière de cette chevelure. Elle pouvait passer des heures à la brosser, caresser tes cheveux et les tresser. Et parfois, elle glissait même une fleur dans cette crinière, et alors Bailey, tu te sentais la plus belle petite fille du monde. Ton père n'était pas en reste. Cuisinier aguerri, il avait comme passion de te faire les meilleurs gâteaux du monde. Tu en raffolais, ils étaient délicieux. Papa, il faisait toujours l'effort de faire une magnifique décoration, pour attirer tes yeux curieux. Tu mangeais toujours tout, peut importe le parfum. Tu aimais tout. Tu n'étais pas une petite fille compliquée Bailey. Oh ça non. Tu semblais croquer la vie et les gâteaux à pleines dents, n'arrêtant jamais de sourire.

Et ça continuait à l'école. Toujours souriante, toujours heureuse. Tu avais en primaire beaucoup d'amis. Même au début du collège. Tu avais ta meilleure amie Volpel, que tu suivais comme un poussin. Armé de ton immense sac sur le dos, tu ressemblais à une mignonne petite tortue. Si mignonne que personne n'osait te toucher. Ni pour t'insulter, ni pour te frapper. Tu étais si adorable. Volpel te tirait souvent pour venir parler à d'autres gens. Et comme ça, tu as rencontré Jules. Jules, c'était un mec un peu banal physiquement, mais sa façon de te regarder t'avait séduite. Armée de tes 13 ans, c'était alors ton premier amour. Il avait de beaux yeux bleus. Le genre de bleu que tu aurais préféré avoir à la place de tes yeux marrons. Il était pourtant si mignons, que leur reprochais-tu ? Tu ressemblais à un écureuil. Un écureuil curieux. Mais alors, aveuglée par cet amour naissant, tu te laissais traîner comme hypnotisée. Volpel ne s'en est pas tout de suite rendue compte, mais tu ne jurais que par Jules, Bailey. Il était constamment sur tes lèvres. Il t’envoûtait. Si bien qu'un jour, il t'a fait tomber dans ses filets. Jules était un mordu de jeux vidéos en tout genre, de super-héros et tout un tas de choses. Il te fit tomber dans cet univers, et ton petit cerveau encore vierge emmagasina tout. Tu te pris de passion pour ce monde Bailey. Un monde réellement passionnant. Un monde où tu te plongeas à corps perdu. Un monde où personne ne t'avais suivi.

Les années avaient passées.
Que faisais-tu alors Bailey du haut de tes 19 ans ?
Tu martelais les touches de ton PC. Seule dans ta chambre, un paquet de chips ouvert sur le bureau en bazar. Tu hurlais des atrocités à un mec qui ne t'entendais même pas, de l'autre côté de l'écran. Ta chambre plongée dans le noir, tes yeux étaient rivés sur l'ordinateur éclairé. Et tu enfournais une nouvelle poignée de chips. Tu ne voyais plus rien autour de toi. Pas même tes parents, qui te regardaient d'un air triste depuis la porte. Ils te regardaient dépérir. T'enfermer. Ils avaient pourtant essayer de te raisonner. Mais tu avais hurlé, crié, maudit. Alors maintenant, ils mangeaient seuls la plupart du temps. Maman ne te tressait plus les cheveux. Papa ne te cuisinait plus de jolis gâteaux. Non, lorsque tu sortais de ta chambre, tu allais dévaliser le réfrigérateur. Les bras chargés, tu faisais à peine un tour aux toilettes, ne saluaient plus tes parents qui dormaient déjà, et c'était reparti pour un tour. Tout en jouant, tu engloutissais une quantité impossible de nourriture. Et quand il y en avait plus, tu redescendais dans la cuisine, grignoter tout ce que tu pouvais. Salé comme sucré. Tu avais toujours faim. Toujours. Peut importe ce que tu mangeais, l'écran avalait ta sensation de faim. Et tu t'ennuyais, alors tu mangeais pour t'occuper.

Ce cycle durant encore 2 ans. 2 ans pendant lesquels papa et maman ont évité de te dire la vérité. 2 ans pendant lesquels tu n'as pas vu leurs mines de plus en plus fatiguées. Maman travaillait plus au bureau. Papa rentrait tard de son restaurant. Et finalement, vint un jour qui restera gravé dans ta mémoire à jamais. Descendue durant la nuit, tu avais malgré toi surprit une conversation entre papa et maman. "J'ai du vendre le restaurant. Bailey mange tellement, je n'ai jamais rien pour cuisiner. Je faisais des prêts, mais j'ai tellement emprunté qu'on est sur la paille". Toutes ces phrases qui percèrent ton coeur assombri depuis des années. Tu avais ruiné tes parents... à force de manger. Cette phrase tourna en boucle dans ton esprit pendant toute la nuit. C'était... ridicule. Juste en mangeant, tu les avais ruiné.
C'était horrible. Monstrueux.
C'était réellement ridicule.
Tu en aurais presque pleuré de honte.

Alors tu avais pensé Bailey. Je suis un monstre. Pardonnez-moi papa, maman... J'aurais préféré que vous n'ayez pas à vivre ça. Que je ne sois pas votre fille. Je suis indigne de vous. Et alors sans bruit, Bailey Ross avait disparu de la surface de la terre, laissant PC et console encore chaude.

*     *
*

Tu étais là, dans ton fauteuil, fixant la porte qui venait de claquer. Et oui, il s'en était passé des choses depuis. Ton arrivée à Salem avait été trop étrange pour rester gravée dans ton esprit. Tu te souvenais à peine de cet homme qui t'avait indiqué un chemin. Comme attiré par lui par un aimant. Mais en regardant ton poignet, avec cet horrible tatouage, tu en étais sûre. Tout cela était bien réel. Et même si ce monde était digne d'un MMO de fantasy, que tu t'y sentais à merveille, tu regrettais de n'avoir pas dis pardon à tes parents.
En face.

BAILEY ROSS
AKA White Rabbit
Femme, Américaine
Vingt-et-un ans
Informaticienne/hackeuse
Gourmandise
Doppelgänger
(C) D.Va - Overwatch


Ethanol
COMMENT T'ES ARRIVÉ ICI ?
Je sais vous en avez marre de moi.

QUE PENSES-TU DU FORUM ?
Toujours pareil ♥️ les membres sont fab.

AUTRE ?
Je vais vous harceler de liens.
Sam 31 Mar - 23:55
ENFIN UNE GOURMANDISE !!!
Bienvenue à toi !!


avatarL'Invocateur
Mystérieux Sorcier
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 2 Avr - 13:05
ENCORE UN PEU...
C'est presque fini !

Ta fiche est presque terminée, il ne manque à remplir que la Classe. Pour connaître ta spécialisation, nous t'invitons à venir lire ce sujet pour que tu comprennes la marche à suivre.

Tu dois tout simplement aller poster dans l'intrigue pour montrer que ton personnage était à cette fameuse soirée, rencontrant ainsi L'invocateur, et recevant sa Classe (d'une joyeuse balle dans le front).

Il est obligatoire de poster une réponse, le nombre de lignes étant libre, du moment qu'on retrouve le déroulement de la soirée dans ton écrit. A la suite de ce post, tu devras répondre au lien fourni toujours dans ce sujet, à la fin. C'est un petit quizz qui donnera au staff ta Classe à la suite de tes réponses.

Une fois ta réponse postée, le staff viendra t'indiquer ta Classe, validant ainsi ta fiche, et tu pourras rp complètement ~

Bonne chance !

avatarL'Invocateur
Mystérieux Sorcier
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 2 Avr - 14:18
VALIDÉ
Gourmandise // Doppelgänger
Te voilà dorénavant validé, Péché de la Gourmandise !

Tu peux désormais venir demander ICI des partenaires pour commencer à rp, poster ta fiche de relations LA et faire une demande de logement pour ton personnage dans cette section pour éviter qu'il dorme dans la rue. Si tu souhaites poster un prédéfini, lié ou non à ton personnage, c'est ICI que ça se passe.

Nous espérons que le forum te plaira, l'ensemble du staff te souhaite la bienvenue et espère que tu passeras un bon moment dans Salem.
Contenu sponsorisé

Die, satanic pixel ~ Bailey [Check]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Salem :: Recommencement :: Formulaire d'entrée :: Formulaires Validés-
Sauter vers: