SEVEN SALEM EN BREF
Un soupçon de sorcellerie, une pincée de pouvoir, une poignée de péché, un poil de liberté et un bon gros morceau d'étrangeté. Mélangez le tout et obtenez Salem, ville de recommencement. Un havre de paix bizarre, mais agréable. Un lieu de magie et de surnaturel, de spectacle et de jamais vu. Salem est là pour te surprendre jeune Sorcier, et elle compte bien réussir. Elle enivrera tes sens peu importe qui tu es et où tu vas, tout en te laissant cette liberté que tu n'as jamais eu. Tu seras libre d'oublier ton passé et tes erreurs, pour te concentrer sur l'avenir.
ÉQUIPE DU FORUM
ETHAN C. FITZGERALD
Fondateur
PRÉSENT | MP
KURO KAZUNA
Co-Fondatrice
PRÉSENT | MP
CONTEXTE + GRAPHISME PAR ETHAN | CODES PAR MAMAN CHAT
accueil

Le Mystère des Ruines Anciennes - Salle Finale
avatarL'Invocateur
Mystérieux Sorcier
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 10 Avr - 1:16
Event - Le Mystères des Ruines Anciennes
Prendre une direction : gauche
Alors les pas recommencèrent, et pénétrèrent enfin dans cette salle finale.

Elle était majestueuse la salle, décorée de bois et d'or, comme une véritable salle de trône.
Elle était remplie la salle, de bijoux, de crédits, de nourritures et de trésors.
Elle était à eux, cette salle si durement gagnée.

Mais surtout, il y avait une table centrale dans cette salle. Une table sur laquelle reposaient des sacs, de petits sacs aux nombres des gagnants. Il n'y avait pas de nom sur eux, mais l'on pouvait deviner qu'il y en avait un pour chacun. Et lorsque les doigts venaient ouvrir la ficelle d'argent qui fermait la bourse, les pupilles pouvaient alors admirer ce qu'elle contenait : 80 crédits, un voeu en fiole, un sort de téléportation pour Salem. Et surtout, un tout petit familier, qui prendra la forme de l'animal préféré du propriétaire. Une toute petite bête, qui vous suivra à la trace comme votre ombre. Qui sait, il se révélera peut-être utile un jour ?

Alors en attendant de le savoir, il serait préférable de s'occuper u présent. L'Invocateur a finit de jouer, et dorénavant, il vous laisse la possibilité de faire ce que vous souhaitez. Dormez, mangez, jouez, et même battez-vous, vous l'avez bien mérité.

_______________________________


Mais dans la forêt, tout est bien moins rose.
Il y fait nuit maintenant, et bien plus froid. Les âmes enchaînées ont peur, les monstres rôdent, les démons torturent, tout devient si effrayant. L'esprit se brise peu à peu, oui, il aurait fallu répondre à cette énigme. Mais c'est trop tard.

Mais alors que l'âme semble s'échapper, une silhouette brillante vient se poser face aux prisonniers. Souriant, riant, l'Invocateur retire son masque, dévoilant une vision d'horreur qui marque à jamais les enchaînés à leur sort. Oui, ils auraient du y répondre à cette maudite énigme. Alors satisfait, l'enfant libère les Invoqués prisonniers, et les renvoient directement dans Salem, dans leurs appartements. Non, il n'y a pas de fête pour eux. Non il n'y a pas de présents pour ceux qui cessent de jouer. Alors il les laisse à leur traumatismes et cauchemars, toujours en riant.


Précisions
Il est commun et il n'y a aucun ordre de réponse pour ce dernier sujet.
Pour les traîtres : il n'est plus nécessaire de lancer le dé.
Ceux qui n'ont pas répondu à l'énigme sont enfermés dans la forêt en proie à des tourmentes et monstres qui viennent leur donner des cauchemars. Mais l'Invocateur arrive, et après leur avoir dévoiler ce qui se cache sous son masque (ce qui les traumatise) il les renvoie sans leur accorder de fête ni de récompenses. Le familier que vous choisissez étant un tout petit nouveau né, il sera aussi gros que votre poing (pour l'instant).
Mar 10 Avr - 10:16

Le mystère des ruines anciennes
Plein de gens

Meredith pourra dire qu’elle a fait l’expérience d’être brûlée vive dans sa vie. Et ça faisait un mal de chien. Le karma sûrement, encore. Mais elle n’avait pas vraiment eu le temps de s’apitoyer sur sa douleur. Après avoir laissé Nawel enchaînée à son arbre, ils s’étaient tous dirigés vers la dernière porte sans demander leurs restes. Cette fois, au lieu d’un couloir humide et froid, on leurs avaient déroulé le tapis rouge.
Là, l’Invocateur était apparu physiquement devant eux et sans dire un mot, avait soigné leurs blessures. Il avait indiqué la porte du doigt et puis il disparu.
La blonde ne lui avait rien dit, absolument rien demandé. Elle avait perdu, elle n’avait pas rempli sa part du contrat. Elle aurait du finir seule et ils étaient quatre.
Elle sourit tristement, avec défaitisme, elle avait envie de pleurer, mais elle était beaucoup trop fière pour ça.
Elle poussa la dernière porte et pénétra dans une salle de banquet où un délicieux festin les attendait… Super, elle n’avait absolument pas faim, son estomac était trop noué.
L’autre groupe apparu à son tour, il avait subi beaucoup plus de perte, ils n’étaient plus que deux, et Lorenzo faisait partit du lot, un visage familier, elle ne l’avait pas remarqué en entrant dans les ruines…
Meredith s’approcha du banquet et se servit un verre d'eau, si elle n’avait pas fin en revanche elle mourrait de soif. Elle remarqua enfin les sacs disposaient au centre de la table.
De simples sacs en toile, fermés par un lien d’argent. Il y en avait autant qu’il y avait de personne dans la salle, mais ils n’étaient pas nominatif. La punk s’en saisit d’un, ainsi que d’une chaise qui avait l’air très confortable et alla s’isoler quelque part dans la salle, elle n’avait envie de parler à personne…
Elle ouvrit son sac et en découvrit le contenu : des crédits, c’était toujours ça de gagné, un sort de téléportation pour retourner à Salem. Et les deux derniers présents étaient beaucoup plus intéressant, étant donné qu’elle s’était penchée un peu sur la magie de ce monde, elle reconnut immédiatement ce que c’était.
Un vœu en fiole, cela lui redonna un peu le sourire, peut-être que grâce à cela elle pourrait avoir ce qu’elle aurait du gagner si elle avait fini le jeu seule… à voir. Mais au cas où, elle n’utiliserait pas son sort de téléportation immédiatement, elle voulait rester jusqu’à ce que tout le monde parte, dans un espoir un peu fou que l’Invocateur reviendrait la voir…
Le dernier cadeau était aussi très sympathique, le gamin magicien avait vu les choses en grand, un familier. Pour l’instant, il avait seulement l’apparence d’une petite boule lumineuse, mais dès que Meredith la toucha, elle se transforma immédiatement en un adorable bébé panthère noire avec de magnifiques yeux bleus. La demoiselle saisit l’animal pour le mettre sur ses genoux et lui caressa affectueusement la tête.

-J’vais t’appeler Escape… c’est de circonstance je crois…

Elle termina son verre d’eau et observa silencieusement les autres vaquer à leurs occupations.

©BBDragon


Lun 16 Avr - 21:12
Une légère brise, comme un mouvement dans l’air, l’ai-je rêvé ? Mes yeux s’ouvrent difficilement. Je prends une longue inspiration qui devient vite douloureuse. Les lacérations de l’araignée me reviennent en tête, comme ma blessure à l’épaule. Une odeur de brulé flotte dans le bosquet, pas le temps de m’intéresser à ça quand mes yeux se tournent vers le riche couloir qui nous attends. Est-ce une nouvelle farce de l’ Enfant ou ai-je réussi ?

Je me redresse en m’aidant de mon arbre et de mon bras valide. Je souris tristement en me disant que je dois faire peine à voir, mais les autres semblent avoir subit des choses eux aussi. Est-ce que je suis resté longtemps inconscient ? Mérédith semble brulée, Chiaki cherche son souffle et le grand brun est humide. Mais le pire, c’est leur dernier coéquipier, piégé par son arbre. Qu’est-ce qu’il avait pu faire ?

Devant moi, il y avait cette nouvelle porte et j’étais clairement plus intéressée par ce que je voyais à l’intérieur que par le reste du groupe maintenant. J’avais réussi, c’est sûr, nous avions passé trois épreuves, mon pas est claudiquant, mais je m’avance dans l’embrasure de la porte, face à l’Invocateur. Ce n’est pas une image cette fois, c’est bien lui. Je serre les dents, un instinct profond, primitif me dit de ne pas tenter quelque chose contre lui, son corps frêle cache quelque chose et tant que je ne saurais pas quoi, je ne serai pas en mesure de m’opposer à lui.

Il passe parmi nous, nous effleurant de ses doigts fantomatiques. Quand il passe devant moi, je sens que mon corps se redresse, les blessures se referment. Dans mon dos les tissus se resserrent en éjectant la balle dans mon épaule. Je récupérais celle-ci au sol, la faisant jouer entre mes doigts. La face était aplatie, sans doute au moment du contact avec l’omoplate. Je la glisse dans ma poche, elle me servira de preuve qu’il ne s’agissait pas d’un simple rêve.

Parce que ce n’en est pas un hein ? J’ai vraiment senti cette douleur, je ne l’ai pas imaginée.
L’Invocateur s’efface en pointant la dernière porte. Il disparait en agitant mollement sa main. Nous nous reverrons, j’en suis sûr et je ne sais pas si cette nouvelle m’effraie ou me motive.
Je rentre dans la salle, chacun prend son espace, et l’autre groupe nous rejoint. Ils sont bien moins nombreux, est-ce que les autres se sont retrouvés emprisonné comme notre malheureux ? Le silence est pesant dans cette salle richement ornée. Le faste est incroyable, une telle opulence par rapport aux événements avant. S’en était presque risible.

Je m’approche de la table à la suite de Mérédith. Pas de noms sur les sacs, comme ça avait pu être le cas dans la forêt. Instinctivement, j’en saisis un avant de retourner dans mon coin. C’était ma récompense, j’en avais les larmes aux yeux. C’était presque un sentiment nouveau pour moi, celui de réussir quelque chose. Ce monde était bien différent de mon Pays de Galle natal. Je souffle en ouvrant le sac et jette un œil à l’intérieur, des crédits, une petite fiole que j’extraie rapidement, mon cerveau semble s’ouvrir sur des notions oubliées, il comprend de quoi il s’agit. Un vœu, un unique vœu. Je glisse la fiole dans ma poche, elle tinte contre la balle du Chasseur, je sais déjà ce que je vais demander. Mais pas tout de suite, je veux écraser cet homme de la première salle et je ne suis pas encore prêt, sa présence était bien trop intimidante pour que ce ne soit que du bluff. Un sort pour rentrer à Salem également, mais je vais attendre un peu.

Le dernier artefact dans le sac est intrigant, une sphère lumineuse. Je m’en saisis et au contact de mon doigt, elle change de texture, s’assombrit un peu, jusqu’à se couvrir de poils noirs. J’ouvre ma main délicatement devant mon visage. Une petite boule sombre, somnole au creux de celle-ci, un œil orangé s’ouvre doucement. Il baille en faisant passer une patte sur son flanc. Il se redresse en me regardant, lui aussi semble m’analyser en penchant sa tête, un peu apeuré dans un premier temps. Est-ce qu’il m’a souri ? Une sorte de chien noir. Non…

"Tu es un loup, n’est-ce pas Cadwaladr ?"

Le loupiot réagit joyeusement en aboyant à l’écoute de son nom, je souris moi aussi. Je le glisse gentiment dans la poche de poitrine de mon blazer, je le sens bouger un petit peu dans cet espace et il finit par extraire sa tête pour découvrir lui aussi le monde devant lui. Je souffle un grand coup, faisant redescendre toute la pression et le stress de la journée. Est-ce qu’il est temps de rentrer à Salem ? Non j’ai une dernière chose à faire avant. Je m’approche de la table couverte de victuailles. J’y attrape trois tasses que je remplis d’un café fumant. Mon année de service dans un bar va finalement me servir. J’apporte une tasse à Chiaki que je remercie rapidement pour son soutien tout au long de l’épreuve.

Je m’approche ensuite de Mérédith, elle s’était isolée de la foule. Je lui tends le café avant d’apporter le mien à mes lèvres. C’est d’un réconfort surprenant dans ce genre de moment et je m’étonne un petit peu de sa saveur, certainement qu’il s’agit de quelque chose de plus fin que le pauvre café que nous pouvions avoir au bar ou bien était-ce le moment qui le faisait bien meilleur ?

"Merci pour ton aide… avec la balle je veux dire… Je sais pas si je serais arrivés au bout sans ton aide. Bon maintenant ça va mieux, mais comme pour Chiaki je tenais à te le dire, comme je suis pas sûr qu’on se recroise prochainement… À charge de revanche hein?"

Je n’allais pas la déranger plus longtemps, j’avais fait tout ce que j’avais à faire ici. Entre la joie d’avoir réussi ma première épreuve dans ce monde, ce que j’étais sûr de ne pas réussir sur Terre, la fatigue des événements et mon ressentiment envers l’Invocateur et le Chasseur, je préparais mon sort pour retourner à Salem, adressant un dernier signe de la main à mes compagnons d’infortune. Qui sait, peut-être que ces événements nous avaient liés les uns aux autres d'une certaine façon.


Contenu sponsorisé

Le Mystère des Ruines Anciennes - Salle Finale
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Salem :: Ile solitaire :: Ruines Anciennes-
Sauter vers: