SEVEN SALEM EN BREF
Un soupçon de sorcellerie, une pincée de pouvoir, une poignée de péché, un poil de liberté et un bon gros morceau d'étrangeté. Mélangez le tout et obtenez Salem, ville de recommencement. Un havre de paix bizarre, mais agréable. Un lieu de magie et de surnaturel, de spectacle et de jamais vu. Salem est là pour te surprendre jeune Sorcier, et elle compte bien réussir. Elle enivrera tes sens peu importe qui tu es et où tu vas, tout en te laissant cette liberté que tu n'as jamais eu. Tu seras libre d'oublier ton passé et tes erreurs, pour te concentrer sur l'avenir.
ÉQUIPE DU FORUM
ETHAN C. FITZGERALD
Fondateur
PRÉSENT | MP
KURO KAZUNA
Co-Fondatrice
PRÉSENT | MP
CONTEXTE + GRAPHISME PAR ETHAN | CODES PAR MAMAN CHAT
accueil

T'étais censé me sortir de là, pas me rejoindre ! [ Feat Drake ]
Sam 21 Avr - 18:23
Cette fois-ci Effy à merdé et pas qu’un peu…. Oui la brune qui aime les sensations fortes et sentir l’adrénaline parcourir ses veines à vite était refroidit…. Hé oui ! Je t’avais de ne pas voler dans ce magasin ! Tu as déjà dérobé pas mal de choses ici ! Un jour ou l’autre ils t’auraient remarqué c’était sûr ! C’est une règle assez simple du voleur ! Enfin l’appât du gain à toujours était quelque chose qui fait vaciller n’importe qui ! Mais bon… Trois paquets de gâteaux et deux paquets de cigarettes n’est rien de bien extraordinaire… Vous vous demandez sûrement ce qui s’est passée ? Ben vous connaissez Effy, toujours en train de faire ce qu’il lui plait quand ça lui plait sans forcément se poser les bonnes questions et penser aux conséquences. Surtout qu’elle a quand même et ça il ne faut pas oublier de le préciser un petit côté kleptomane ! Ben cette fois-ci la jolie brune s’est fait choper, les poches remplit de deux paquets de clopes et un paquet de gâteaux caché sous son haut. Son réflexe ? Ben elle a sourit au vendeur en essayant de le séduire pour pouvoir se faire la belle tranquillement. Sa réaction ? Il a haussé un sourcil et il a appelé les flics en leur précisant que ce n’est pas la première fois qu’elle vole ici et que cette fois-ci elle doit être sanctionné et pour ne rien arranger la brune a poussé un long soupire tout en disant qu’il en fait trop. Les policiers n’ont pas perdue de temps et ont embarqué la brune dans leur voiture.

A aucun moment cette dernière montrera une quelconque forme de peur, non pas du tout elle restera calme et silencieuse durant tout le trajet, regardant par la fenêtre de la voiture de police le paysage défiler devant ses yeux noisettes. Elle finira tout de même par pousser un long soupire lorsqu’ils sont arrivés devant le commissariat. A tient ça ne lui avait pas manqué ça, loin de là ! Elle jette un coup d’œil derrière elle pour regarder le ciel… Ouais il commence à faire nuit et ouais elle devrait être chez elle en train de se préparer pour sortir ou en train de regarder une série confortablement installé dans son canapé, en gros elle sait qu’elle a mille fois mieux à faire que d’être ici ! C’est avec un ton faussement aimable que les policiers qui l’accompagnent lui demande de rentrer à l’intérieur du bâtiment, cette dernière pose son regard sur eux avant d’hocher la tête et de les suivre.

Elle n’oppose aucune résistance, elle sait très bien que c’est une perte de temps et se faire remarquer de cette façon n’est pas du tout son genre. Elle les suit d’une manière nonchalante, totalement indifférente à ce qui lui arrive et se contente de s’asseoir en face d’un des policiers. Très vite elle avoue avoir voler, ouais on voit très bien qu’elle veut se casser le plus vite possible et ça, ce comportement d’indifférence n’a pas l’air de vraiment plaire au policier qui lui dit qu’elle va passer quelque temps dans une cellule histoire de réfléchir à ce qu’elle a fait. C’est à ce moment que la brune affiche un visage étonné. Elle n’a pas le temps de dire quoi que ce soit que le policier la prend par le bras et l’enferme dans une cellule. Elle y restera pendant une heure avant d’avoir le droit d’appeler quelqu’un, elle n’aime pas cette situation, elle n’a volé que des choses complètement débiles et voilà qu’on la considère comme une criminelle. Elle tape le numéro de son collègue de travail. Pourquoi lui ? Sûrement parce qu’il n’est pas mieux qu’elle et qu’il ne va pas lui prendre la tête. Elle attend quelques secondes avant d’entendre sa voix.

« Drake, je suis dans une cellule au commissariat, tu peux venir me chercher s’te plait ? »


Elle ne lui laisse pas le temps de répondre qu’elle raccroche aussitôt, comme ça au moins il n’a pas vraiment le choix. Elle retourne dans sa cellule et se pose contre le mur en attendant que son ami vienne a sortir de cette merde.



Mer 2 Mai - 14:26
La drogue. Elle s'enlise. Inquisitrice et vile. Elle vient te prendre aux tripes. Une soirée un peu trop arrosée. Une nuit un peu trop enivrée. Quelques heures pour tenter de l'oublier. D'oublier son visage. D'oublier sa voix. D'oublier sa chaleur. D'oublier son souvenir. Une soirée bien trop ivre. Tu décuves difficilement. Assis sur ton lit, les rideaux entrouverts, tu regardes la lumière. Vive et tranchante. Elle brûle tes rétines fatiguées. Elle flingue le peu de résistance qu'il te reste. Tu es vide, Drake. Plus le temps passe. Plus les jours s'écoulent. Plus les heures s'enfuient et plus... et plus tu es vide. Fragile et instable, tu tentes de reprendre contenance, mais rien à faire. Tu finis par dégobiller par-dessus ton lit. Si Mere t'entends, elle va te tuer. Si Mere est là, elle va te prendre la tête. Un soupir s'échappe d'entre tes lèvres gercées. Tu t'es encore battu ? Tu ne te rappelles de rien. Nageant dans le flou, dans le vague. Pendant une bonne heure, tu rumines tout cela. Sentant ton coeur battre trop violemment. Te sentant à l'agonie. Prêt à replonger dans un sommeil bien trop long, c'est une sonnerie qui t'arrache l'ouïe. Une sonnerie qui te semble criarde. Insupportable. Tu cherches ardemment. Dégageant les draps. Dégageant les coussins. Tu finis par le voir. C'est ton téléphone. « Ouais ? » que tu réponds d'une voix molle. D'une voix sombre. Tu es fatigué, Drake. Tu es épuisé. Tu ne sais plus où tu en es, mais sa voix te réveille rapidement. Elle hurle, non ? C'est une impression ou elle hurle ? C'est insupportable. Autant que la sonnerie de ton téléphone. Tu as la tronche en compote. Tout te paraît être une agression. Pire encore... Effy te demande de venir. De venir la chercher au commissariat. Sérieusement ? Tu n'as pas le temps de la rembarrer qu'elle raccroche. « Fait chier... » que tu murmures. Attrapant tes tempes entre tes mains, tu les frottes. Comme si cela pouvait seulement t'aider.

Un massage vain.
La douleur suit tes mouvements.
C'est un véritable enfer.

Tu finis cependant par te relevant. Tu ne sais pas vraiment pourquoi. Oui, tu ne sais pas vraiment pourquoi tu y vas, mais tu le fais. Sûrement par loyauté. Probablement, oui. Bien que tu ne veuilles pas l'admettre dans l'immédiat, c'est sûrement cela. Ou alors tu y vas seulement pour t'énerver. Pour lui demander comment elle ose te raccrocher au nez. Dans les deux cas, peu importe la raison, tu t'y rends. Affublé d'un jogging noir et d'un t-shirt de la même couleur, tu enfiles des baskets blanches et te voilà partit. Des yeux rouges. Des traits tirés. Des marques de coups. C'est avec cette tronche de déterré que tu te rends au commissariat. Sans penser un instant à ce qu'ils pourraient en dire. Sans jamais te dire qu'ils finiraient peut-être par te garder... tu te présentes en baillant à l'accueil. « J'viens sortir Effy d'cellule. » le jeune homme te regarde d'un air noir. Probablement parce que tu ne dis pas bonjour. Sûrement parce que ton langage laisse à désirer. Sans aucun doute parce qu'ils ne savent pas qui est Effy. C'est pour toutes ces raisons qu'il te lance ce regard. Un regard qui t'agaces à la seconde où tu l'entrevois. « Quoi ?! T'es bouché ou t'es con ? J'te demande d'sortir Effy de sa cellule, j'parle chinois peut-être ?! P'tin c'pas vrai, j'ai pas l'temps avec ces conneries ! » sans attendre, tu déambules déjà dans les couloirs pour la trouver. Tu connais bien les lieux. Un petit peu trop sûrement. Et eux aussi, ils te connaissent assez. « Hé, tu vas où comme ça Drake Calvelli ? » le supérieur évidemment. T'arrêtant en pleine marche, tu soupires lourdement. Grattant la base de ta nuque frénétiquement. « J'vais m'taper ta mère ! »

ça sort tout seul.
Comme à chaque fois.
Impossible à contrôler.
Tu es toujours ce même gars.
Indomptable.

C'était évident. Il n'en faut pas plus pour que tu te retrouves derrière les barreaux, toi aussi. Frappant ces derniers d'un coup de pied, tu jettes un oeil sur la cellule en face. « Ah.. t'es là, salut ! » que tu lances naturellement à celle que tu étais censé sortir d'ici. C'est pas réussi.


Sam 12 Mai - 15:18
Effy était là assise contre le mur de sa cellule à regarder en face d’elle le petit couloir en attendant que son ami vienne la sortir de là. Elle regarde les personnes entrer puis sortir, oui jamais elle aurait pense qu’autant de personnes puissent défiler au commissariat, c’est quelques minutes après qu’elle entend une voix qui lui est familière. Elle esquisse un sourire sans pour autant se lever. Oui elle attend patiemment que Drake vienne et qu’il la sorte de là. Sauf que voilà elle entend aussi que tout dégénère rapidement, elle voit très vite son ami accompagné d’un gardien, sauf que voilà il ne vient pour la sortir de là, mais seulement pour le mettre aussi dans une cellule. Elle ne quitte pas des yeux Drake, ouais elle a tout de suite remarqué qu’il n’était pas dans son état normal, mais elle se tait, elle attend qu’il la remarque chose qu’il ne tarde pas à faire vu qu’ils sont face à face dans une autre cellule. Elle le salut d’un air normal la brune se contente d’esquisser un petit sourire et de lui faire un signe de la main. Ouais ils ne sont pas sortis de l’auberge, elle laisse quelques secondes de silence avant de reprendre la parole.

« Ca a pas l’air d’aller bien fort toi »

Ouais elle aurait sans doute dû réfléchir avant de le faire venir, il semble être stone et épuisé. Elle se lève doucement prenant appuie contre le mur se trouvant derrière elle avant de s’agenouiller devant les barreaux. Elle fourre sa main dans la poche droite de son short et sort une barre chocolaté qu’elle avait volé précédemment, elle fait glisser la barre jusqu'à la cellule de Drake avant de reprendre la parole et de lui lancer.

« Tient mange un truc t’as une sale gueule »

Elle s’adosse contre les barreaux et pose son regard noisette sur son ami. Elle pousse un léger soupir, ouais elle n’aurait pas dû l’appeler, non pas que ça la gêne, mais on va dire qu’elle n’a fait qu’en rajouter. Ouais il est de toute évidence pas au mieux de sa forme et pourtant il est quand même venue l’aider. Elle finit quand même par lâcher un petit rire amusé par le cirque qu’a fait son ami
précédemment.

« T’as géré avant »

Elle le regarde tout en rigolant, ouais s’ils sont coincés ici autant ne pas instaurer une mauvaise ambiance. Elle regarde le gardien venir lui dire de rire moins fort, qu’ils ne sont pas ici pour s’amuser, elle se contente de lui faire un fuck lorsqu’il a le dos tourner et de recommencer à rire. Elle laisse tomber sa tête contre le mur et regarde Drake.

« La prochaine fois que fumes invite moi hein »

Ouais ça pourrait être un bon plan, surtout qu’elle aussi elle arrive en se procurer facilement du coup ils pourraient passer un bon moment. Elle reprend très vite la parole et lui lance d’un air calme.

« Alors dis moi, toi ça va ? t’as fumer pour le plaisir ou pour autre chose ? »

Elle plonge son regard dans le sien tout en attendant une réponse de sa part.


Contenu sponsorisé

T'étais censé me sortir de là, pas me rejoindre ! [ Feat Drake ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Salem :: Dans les murs de Salem :: Centre Ville-
Sauter vers: