SEVEN SALEM EN BREF
Un soupçon de sorcellerie, une pincée de pouvoir, une poignée de péché, un poil de liberté et un bon gros morceau d'étrangeté. Mélangez le tout et obtenez Salem, ville de recommencement. Un havre de paix bizarre, mais agréable. Un lieu de magie et de surnaturel, de spectacle et de jamais vu. Salem est là pour te surprendre jeune Sorcier, et elle compte bien réussir. Elle enivrera tes sens peu importe qui tu es et où tu vas, tout en te laissant cette liberté que tu n'as jamais eu. Tu seras libre d'oublier ton passé et tes erreurs, pour te concentrer sur l'avenir.
ÉQUIPE DU FORUM
ETHAN C. FITZGERALD
Fondateur
PRÉSENT | MP
KURO KAZUNA
Co-Fondatrice
PRÉSENT | MP
CONTEXTE + GRAPHISME PAR ETHAN | CODES PAR MAMAN CHAT
accueil

Jiang Xiao - Don't worry, don't hurry
Invité
Invité

Mar 16 Jan - 19:20
CARACTERE
A première vue, Jiang est quelqu'un de joyeux. Elle rit facilement, se lie facilement aux gens, et apprécie chaque seconde de la vie. Elle pourrait être parfaite dit comme ça, mais évidemment, aucun être humain n'est parfait. Certainement pas ici bas, où chacun porte sa croix...

Responsabilité, nf : Obligation ou nécessité morale de répondre, de se porter garant de ses actions ou de celles des autres

Kezako. Jiang n'aime pas avoir des responsabilités... Mais pas du tout. Au mieux elle les ignorera. Au pire elle les refourguera à quelqu'un. Exactement, voilà sa seule solution, se trouver quelqu'un à qui elle pourra redemander ce qui lui a été demandé. Étrangement, cela marche plutôt bien. Peut-être a-t-elle le don cacher d'attendrir son interlocuteur avec ses yeux emplis d'innocence. En effet, la jeune fille n'est pas du tout le genre à se poser des questions existentielles et ou importantes, laissant toujours son chemin s'écrire de lui-même. Est-ce une qualité ou un défaut ? En tout cas, pour ses dix-huit ans, tout laisse à penser que c'est un défaut. Être simplement immature ne pardonne pas tout, surtout si on laisse penser être plus jeune que son âge.

Conflit, nm : Violente opposition de sentiments, d'opinions, d'intérêts :

Évitez de vous disputer devant elle, Jiang déteste ça... Vous pourriez même la faire pleurer tellement elle en serait triste. La marchande n'est certainement pas du genre à se mettre en colère, encore moins quand il s'agit d'émettre son opinion. On peut le dire, mais Jiang est très influençable. Il est relativement rare de la voir contredire quoique ce soit, étant donné qu'elle acquiesce facilement aux affirmations des autres. Sûrement parce qu'elle n'a pas envie d'y penser par elle-même, elle se repose énormément sur le jugement des autres. C'est exactement pour cette raison qu'il lui est impossible de paniquer. Non seulement elle évite tout les désagréments, mais en plus elle met toujours plus de temps que les autres à se rendre compte de ce qui se passe. Tant que le danger ne la touche pas directement, tout va bien ? Non ?

Quiétude, nf : Confort calme d'un lieu

Pendant que vous vous disputez à savoir qui a tort ou qui a raison, Jiang aura préféré s'isoler dans le calme. Rien ne l'apaise plus que la tranquillité d'un coin de verdure où elle aura vite fait quelque pas avant de se détendre et de se reposer. Clairement l'une des meilleures choses de sa vie. Ce serait dommage de la déranger, sauf si vous voulez qu'elle vous en veuille profondément... C'est en effet la seule chose qui pourrait lui créer du ressentiment à votre égard, bien que cela ne dure que quelques heure. Oui. Revenez dans une demi-journée, elle aura tout oublié et vous pourrez à nouveau lui parler comme si c'était votre meilleure amie. Simple à vivre n'est-ce pas...

HISTOIRE
Revenons très loin en arrière, voulez-vous ?

Jiang était une petite fille très passive. Née dans une modeste famille de marchands, elle se contentait assez facilement de ce petit monde qui l'entourait. Toutefois, étant fille unique, ses parents ne manquaient pas de lui accorder toute l'attention qu'elle désirait- voire bien plus, sans fixer de limite au raisonnable. Elle n'allait pas s'en plaindre bien sûr, mais en même temps, fallait-il qu'ils en fassent autant ? Tout ce dont la fillette avait besoin, c'était vivre sa vie comme elle l'entendait, sans que personne ne vienne lui faire obstacle. Même vivre de rien ne la dérangerait pas. Une enfance relativement tranquille, sans histoire, peinarde et paisible. Mais le monde était loin d'être aussi tranquille. La vie suit son cours, certains voient le jour, d'autres s'éteignent. On ne vit pas sans avoir au moins été approché par la mort elle-même.

Les conditions météos sont malheureusement imprévisibles, au grand regret des commerçants de rue qui vivent de leur business. Lors d'un jour de tempête, le père de Jiang périt suite à un effondrement qui s'était produit non loin du village. Il était évidemment inconcevable de pratiquer son commerce avec cette pluie diluvienne, qui ne voulait cesser depuis des semaines. Mais il fallait bien trouver un moyen de subvenir à leurs besoins, aussi s'était-il risqué -lui et quelques autres - à voyager jusqu'à la grande ville voisine malgré les intempéries afin d'entamer quelques négociations nécessaire à la survie de leur petit village en pleine montagne.

L'homme laissa derrière lui une femme et sa fille. Jiang avait naturellement pleuré la mort de son père, mais malheureusement, il leur fallait faire leur deuil rapidement. Etant donné qu'il ne fallait pas compter sur l'aide extérieure, tout le monde s'organisa de manière solidaire afin d'essuyer la tempête. Fort heureusement, celle-ci commença à faiblir après quelques temps. Jiang n'avait pas réellement saisit l'ampleur des événements, aussi s'était-elle contentée de suivre passivement la lente évolution de la situation. Pourtant, la dure réalité l'avait frappée ce jour, et désormais il fallait qu'elle reprenne le commerce de ses parents. Elle grandissait, et sa mère vieillissait. Le problème, c'est qu'elle avait loin d'en avoir envie. Le travail de marchand était d'un tel ennui... D'ailleurs, c'était quelque chose d'assez animé, et donc pas l'une de ses qualités. Pour créer de l'animation il fallait pas mal de passion et de cran. Ça n'allait pas être chose aisée.

Malgré cela, les affaires suivirent leur cours. Jiang se satisfaisait des seuls clients qui venaient et passait le reste du temps à flâner nonchalamment. Elle aurait préféré passer tout ce temps à faire des promenades et à profiter du paysage, mais sa mère comptait sur elle. Bien sûr, l'argent se faisait un peu plus rare que d'habitude, Jiand ayant repris le commerce, mais cela suffisait à vivre. Malheureusement, sa mère tomba malade lorsque la jeune fille atteint ses dix-huit ans. Il lui fallait impérativement des soins. La fatigue et l'âge eurent raison de sa santé, en dépit des efforts de sa fille qui essayait de lui rendre la vie la plus facile possible. Peut-être n'y avait-il plus d'avenir ici. Au chevet de sa mère, la jeune marchande ne cessait de lui répéter ces mots ; Ça va aller. Tout ira bien. Ne t'inquiète pas. Elle comprit toutefois qu'elle avait nécessairement besoin d'aller chercher des médicaments bien plus efficaces que de leur petit village natal. Il le fallait. Autrement sa mère n'allait pas survivre à son état de faiblesse.

Il lui fallut du temps avant de prendre la décision d'y aller. Elle se répétait incessamment que tout irait bientôt mieux, qu'il suffisait d'attendre, tant qu'elle prenait soin d'elle... Mais la vie n'est pas aussi simple. Jiang prépara ses affaires rapidement et se mit en route, après avoir bien assuré à sa mère qu'elle allait revenir le plus vite possible. En calculant bien, elle ne devrait en avoir que pour la journée aller-retour compris. Une journée... Tout irait bien. N'est-ce pas ?

Il ne pleuvait pas ce jour-là. Mais les nuages menaçaient. La jeune fille était épuisée. Mais elle était enfin arrivée. C'était la première fois qu'elle allait en ville, et le changement de décor par rapport à son village de toujours était impressionnant. Toutefois, elle ne se laissa pas déstabiliser trop longtemps afin de finir ce qu'elle avait commencé. Il lui fallait des médicaments pour soigner sa mère... Au plus vite.

Le décor n'était pas le seul changement brutal auquel elle dû faire face. Les prix ici dépassaient largement ce à quoi elle imaginait. Après tout, en tant que marchande, il pouvait lui arriver de négocier le prix des marchandises, mais en ville, c'était autre chose. Il fallait payer argent comptant. Utilisant toutes les économies qu'elle avait pu trouver chez elle, Jiang déboursa la totalité de ce qu'elle possédait sur elle, et quitta la ville avec ce qu'elle avait pu acheter. Elle ne savait même pas si cela pouvait aider à guérir sa mère, mais avec l'argent qu'elle avait, c'était le maximum de ce qu'elle pouvait emmener.

Une fois encore, le trajet était éreintant. Il lui semblait toutefois moins fatiguant qu'à l'aller. Il faisait nuit. Le calme glacial de l'obscurité devenait presque oppressant, mais elle arriva non sans mal enfin chez elle. Lorsqu'elle aperçut son tendre foyer où devait l'attendre sa mère, un sourire se dessina sur ses lèvres. Enfin... Sa mère irait très bientôt mieux. C'était ce qui allait se passer n'est-ce pas. Mais la vérité était loin d'être aussi agréable. La vie suit son cours, certains voient le jour, d'autres s'éteignent. On ne vit pas sans avoir au moins été approché par la mort elle-même.

Sa mère avait rendu son dernier souffle en son absence.

Jiang se laissa tomber au sol devant ce corps dénué de vie. Était-ce de sa faute ?


Je

suis

désolée


Si elle était venue plus tôt, aurait-elle sauvé sa mère ?
Si elle était venue plus tôt, aurait-elle pu payer les médicaments ?
Si elle avait travaillé plus dur, aurait-elle pu payer les médicaments ?
Si elle avait travaillé plus dur, serait-elle venue plus tôt ?

Des questions sans réponses continuèrent de tourmenter son esprit. Après tout, si elle avait fait l'effort de se consacrer pleinement au travail familial, elle aurait sûrement pu se contenter de plus que quelques économies. Et si elle avait décidé d'aller en ville bien plus tôt, sa mère aurait sans doute survécu. Pourquoi s'était-elle convaincu que tout irait bien ? Elle s'était voilée la face bien trop longtemps. Et chaque acte mérite punition.

Je ne pouvais pas... le savoir...

S'était-elle évanouie de fatigue ? Peut-être. En tout cas, elle avait arrêté de penser. Que s'était-il passé ? Pour le savoir elle allait... Ouvrir les yeux. Elle avait l'impression de s'être endormie pendant des années.


Des portes et un tatouage. Ces quelques mots.

- Bienvenue à Salem, jeune sorcière.

Jiang Xiao
AKA LOTUS ETEINT
FÉMININ, CHINOISE
DIX-HUIT ANS
MARCHANDE
PARESSE
TANUKI GAROU
(C) TAIWAN - HETALIA


SNAIL
COMMENT T'ES ARRIVÉ ICI ?
Les relations avec la pègre ewé.

QUE PENSES-TU DU FORUM ?
Cey bo et violet

AUTRE ?
J'ai très faim.
Mar 16 Jan - 19:24
Vas y viens je te harcèle avec mon lien èé /paf

BIENVENUE OFFICIELLEMENT ALLEZ ♥️ et bon courage pour ta fiche smile
Mar 30 Jan - 23:06
ENCORE UN PEU...
C'est presque fini !

Ta fiche est presque terminée, il ne manque à remplir que la Classe. Pour connaître ta spécialisation, nous t'invitons à venir lire ce sujet pour que tu comprennes la marche à suivre.

Tu dois tout simplement aller poster dans l'intrigue pour montrer que ton personnage était à cette fameuse soirée, rencontrant ainsi L'invocateur, et recevant sa Classe (d'une joyeuse balle dans le front).

Il est obligatoire de poster une réponse, le nombre de lignes étant libre, du moment qu'on retrouve le déroulement de la soirée dans ton écrit. A la suite de ce post, tu devras répondre au lien fourni toujours dans ce sujet, à la fin. C'est un petit quizz qui donnera au staff ta Classe à la suite de tes réponses.

Une fois ta réponse postée, le staff viendra t'indiquer ta Classe, validant ainsi ta fiche, et tu pourras rp complètement ~

Bonne chance !



Merci Asteria ♥:
 

avatarL'Invocateur
Mystérieux Sorcier
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Fév - 18:16
VALIDÉE
PARESSE // GAROU
Te voilà dorénavant validé, Péché de la Paresse !

L'histoire de Jiang m'a touché, c'était triste de la voir si perdue et qu'elle n'ait pas réussi à sauver sa mère, franchement c'était très émouvant, et j'aime le questionnement à la fin savoir si y aller plus tôt l'aurait sauvée. En tout cas j'espère que la jeune fille pourra reprendre le nouveau départ qu'elle souhaite, et j'espère que toi tu te plairas sur le forum ♥️ au plaisir de te croiser en rp !

Tu peux désormais venir demander ICI des partenaires pour commencer à rp, poster ta fiche de relations LA et faire une demande de logement pour ton personnage dans cette section pour éviter qu'il dorme dans la rue. Si tu souhaites poster un prédéfini, lié ou non à ton personnage, c'est ICI que ça se passe.

Nous espérons que le forum te plaira, l'ensemble du staff te souhaite la bienvenue et espère que tu passeras un bon moment dans Salem.
Contenu sponsorisé

Jiang Xiao - Don't worry, don't hurry
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Salem :: Recommencement :: Formulaire d'entrée :: Formulaires Archivés-
Sauter vers: