SEVEN SALEM EN BREF
Un soupçon de sorcellerie, une pincée de pouvoir, une poignée de péché, un poil de liberté et un bon gros morceau d'étrangeté. Mélangez le tout et obtenez Salem, ville de recommencement. Un havre de paix bizarre, mais agréable. Un lieu de magie et de surnaturel, de spectacle et de jamais vu. Salem est là pour te surprendre jeune Sorcier, et elle compte bien réussir. Elle enivrera tes sens peu importe qui tu es et où tu vas, tout en te laissant cette liberté que tu n'as jamais eu. Tu seras libre d'oublier ton passé et tes erreurs, pour te concentrer sur l'avenir.
ÉQUIPE DU FORUM
ETHAN C. FITZGERALD
Fondateur
PRÉSENT | MP
KURO KAZUNA
Co-Fondatrice
PRÉSENT | MP
CONTEXTE + GRAPHISME PAR ETHAN | CODES PAR MAMAN CHAT
accueil

Alexei S. Zavaliov | Go ahead and hit me. (normalement finie)
Dim 21 Jan - 0:35
CARACTERE
Mickaïl : « Aliocha ? Il y a pas mal de trucs à dire sur lui... Il est vachement sympa comme gars franchement. On rit bien avec lui ! Et bourré c'est le meilleur. Il chante super faux par contre, pas comme quand il est sobre. Ahem. Il est sympa mais si on l'énerve, là par contre, on comprend son surnom de « фиолетовый бес » [NDT : Démon violet]. Il serait capable de tuer quelqu'un dans un accès de violence si on le retenait pas je pense. Il a plus l'air lui même dans cet état. Piotr, ça l'amuse, mais moi moins... Il me fait vachement peur. D'ailleurs, on le voit jamais avec une fille. Il y a des rumeurs qui courent, comme quoi il serait gay, m'enfin... Faut pas leur accorder trop de crédit. Il aime juste pas les groupies. »

Piotr : « Mmh ? Aliocha ? Ah, lui. Il n'y a pas grand chose à dire. C'est comme un petit chat. Un chaton avec la loyauté d'un chien. Excitez le un peu avec une ficelle, il jouera avec vous. Mais un peu trop et il vous mordra. Lui parler, c'est danser sur un fil. On sait jamais quand il va s'énerver et commencer à tout péter. Mais c'est ça qu'est bien chez lui. On vit dangereusement, vous savez... Et les rumeurs comme quoi il serait gay, je mettrais ma main à couper que c'est vrai. Y a qu'à voir comment il me regarde. Et il m'a dit que les femmes le dégoûtaient. Marrant, non ? »

« Alexei... Il est du genre violent. En fait, ça ne se voit pas, mais quand il devient violent, c'est parce qu'il souffre trop. Quand il frappe, il se fait toujours mal. Il veut qu'on le frappe en retour. Qu'on l'humilie. Souffrir pour ne plus souffrir. Une traduction de son mal être intérieur par une violence extérieure. Et cette habitude le mène vers l'auto-destruction pure et dure. Il se déteste vraiment. Si fort que parfois, quand on parlait ensemble, il frappait parfois le mur d'un coup. Une seconde souriant et l'autre il se faisait du mal. Quand il était seul et avait besoin de souffrir parce que je refusais de le faire, il se mettait à se griffer jusqu'au sang. En pleurant. Il n'arrive pas à se maîtriser. Et cela le ronge. Il n'a jamais été voir de médecins à propos de ça, il avait trop peur qu'on l'enferme en disant qu'il était un danger, un fou à lier. D'ailleurs, un conseil pendant que j'y pense, il est assez rancunier. Il se fit plus à sa première impression qu'à autre chose, donc gaffe.

Il aime beaucoup se faire des maquillages burlesques aussi, son préféré était un papillon sur le visage. Il aime les papillons. Un battement de papillon ici peut créer une tempête à l'autre bout du monde, et il trouve ça amusant. Un si petit insecte peut avoir tant d'impact sur le monde... Un peu comme les humains, qu'il disait. Enfin, comme il répétait. Il tient ça de Piotr. Il est trop dépendant de lui. C'est une bonne chose qu'il se haïssait tant, et qu'il méprisait tant ce monde. D'ailleurs, s'il le méprisait, vous savez pourquoi ? Il hait les intolérants. Tout en étant un lui-même. Il a déjà harcelé des gens pour un rien. Alexei est malade. Il le sait mais refuse de se l'avouer. Il y a beaucoup de choses qu'il nie en sachant bien qu'elles sont vraies. Il suffit juste de trouver lesquelles, mais ça ne devrait pas être trop dur...

Il a de petits tics. Parfois il fait des mouvements avec ses doigts ou il fait des bruits de bouche. C'est compulsif. Ça lui arrive de murmurer tout seul dans son coin ou de chantonner quand il a de la musique dans les oreilles. Il fait parfois de grands gestes en s'énervant aussi. Ou alors il se plante les ongles dans la main pour se restreindre. Ou il se mord. Il déteste crier mais le fait souvent et est obligé de prendre des médicaments pour la gorge après. Pauvre petit. Son premier objectif ici est d'avoir assez d'argent pour s'acheter une guitare. En attendant, il chante. »
HISTOIRE
Bon, entrons directement dans la partie larmoyante. Mais m'en parlez pas sinon je vous explose. Tout le monde pense que je veux être pris en pitié quand je le raconte mais allez vous faire foutre. Bref. Quand j'étais petit, je devais avoir quoi, cinq ans ? Ma mère nous battait, mon père et moi. Il était malade et faible de condition, et j'étais un gamin. Des proies faciles quoi. Je me laissais pas faire quand même mais j'étais pas fameux face à cette folle. Puis à mes sept ans, elle a juste décidé de nous enfermer. Au bout d'un moment, j'ai réussi à m'échapper et avec l'aide de la police, on a libéré mon père. Ma mère a été en taule, fin de l'histoire. Je l'ai plus revue et c'est bien comme ça. Je l'aurai défoncée sinon.

Du coup, c'est de là que vient ma motivation pour être médecin. Parce que quand tu sais soigner les autres, tu peux beaucoup aider. Et quand j'aurai fini mes études, j'irai soigner les gens qui ont pas accès aux soins. C'est gnan-gnan mais c'est ce que je veux vraiment faire. 'Fin, c'est compliqué, j'ai à peine assez d'argent pour mes études... Mais j'ai un ami qui m'aide.

Il s'appelle Piotr. Il m'a récupéré dans le caniveau, après une sale baston, comme si j'étais un matou abandonné. Et il m'a soigné. J'étais pas beau à voir, avec toutes mes ecchymoses et mes hématomes, sans parler de mon nez presque pété. Et vu qu'on avait pas de thunes, l'un comme l'autre, c'était mon médecin. C'est quand même un comble parce que je défaisais sans cesse son travail en me battant toujours plus. Du coup, il est tout simplement venu avec moi au bout d'un moment, armé d'une batte de base-ball. Je peux vous dire que les dents volaient à cette époque ! C'était bien marrant, surtout que Piotr était vraiment fort, mine de rien. Et comme on avait toujours pas de thune, on se soignait seuls.

A force de traîner ensemble, on est devenus inséparables, et on s'est fait une couleur tous les deux. Moi violet, lui bleu. Et je sais même plus comment, mais on a formé un groupe. On devait être bourré ce jour là, soûlés avec deux bouteilles de vodka et c'est arrivé comme ça. D'un coup, on avait un groupe. Enfin, c'était un bien grand mot, à vingt piges on savait rien faire. Il se débrouillait à la guitare et moi au piano mais pour chanter, on était au même niveau. On en a fait du progrès, quand même, à nous deux... On a même réussi à recruter des potes pour être notre batteur, Mickaïl, et un géreur de son, Ivan. Et deux ans plus tard, à mes 23 ans, on était des stars. Bon, peut-être pas à ce point, mais on avait quoi, une centaine de fans russes. Environ deux cents. Et c'était bien. Enfin, bien... C'était bien mais en même temps, c'était trois fois rien. Et ça commençait sérieusement à m'agacer en fait, parce que quand je voulais me bastonner, voilà qu'on voyait ma gueule dans les petits journaux du coin qui étaient trop contents d'avoir un truc à raconter. Piotr ça le faisait marrer, moi moins. Et s'il avait pas été là, j'aurais sans doute pété la gueule à quelques journalistes racle-merde dans leur genre.

Et puis, après, c'est arrivé. Comment expliquer ça ? Sale journée. J'ai pas envie de me le rappeler, donc je vais vraiment faire un effort. Mais me demandez plus rien après. Vraiment. Je risque de péter un câble sinon. Donc... J'étais entrain de me battre. Contre Piotr. [Il reste silencieux un moment, semblant lutter.] Il... Peu importe pourquoi. On se battait. Il m'a trahi, c'est tout. Connard... Et du coup. On se battait. Oui. Voilà. On s'est salement battus. Puis je sais pas. Ni pourquoi ni comment. Mais j'ai gagné. Et il a continué. Il... Il arrêtait pas de parler. Je crois que j'ai perdu l'esprit. Je... Je l'ai peut-être tué. Je sais pas. Il bougeait plus après. Et il y avait du sang. Et... Et en fait, voilà. J'étais seul. Piotr m'avait trahi. Et. Voilà. La lumière. Puis un tatouage au poignet. Une salle avec plein de portes. Blablabla. Le refrain. Je peux partir maintenant ?
Alexei Stepanovitch Zavaliov
aka Aliocha
Homme, Russe
Vingt-cinq ans
Freelancer – Musicien – Étudiant en médecine
Colère
Banshee Magicien
(C) Kamui Gakupo


JOUEUR // PSEUDO
COMMENT T'ES ARRIVÉ ICI ?
C'était par une sombre nuit d'hiver. J'étais perdu et transi de froid. Je me suis effondré, pensant que j'allais mourir ici. Seul. Dans cette étendue glaciale. Sans eau, ni nourriture, ni amis. Quand soudainement, un ange est apparu. Il m'a offert ma survie à une condition, que j'acceptais immédiatement : Rejoindre ce forum. Il a alors guidé mes pas jusqu'ici.

QUE PENSES-TU DU FORUM ?
IL EST SI BEAU JE SUIS TRANSI D'AMOUR

AUTRE ?
Mon chat prend toute la place sur mes genoux, c'est la galère pour bouger là. Et j'écoute Igor Presnyakov, il est vachement doué. Ah et tiens, va falloir que je mette à jour mon ordi aussi, mais j'ai trop la flemme de le redémarrer.
Autre chose que je n'ai pas précisé car Alexei raconte l'histoire : Il n'a pas tué Piotr. Ce dernier était simplement inconscient.
PS : CE GIF EST FAIT POUR MOI fab2
Dim 21 Jan - 10:42
ENCORE UN PEU...
C'est presque fini !

Ta fiche est presque terminée, il ne manque à remplir que la Classe. Pour connaître ta spécialisation, nous t'invitons à venir lire ce sujet pour que tu comprennes la marche à suivre.

Tu dois tout simplement aller poster dans l'intrigue pour montrer que ton personnage était à cette fameuse soirée, rencontrant ainsi L'invocateur, et recevant sa Classe (d'une joyeuse balle dans le front).

Il est obligatoire de poster une réponse, le nombre de lignes étant libre, du moment qu'on retrouve le déroulement de la soirée dans ton écrit. A la suite de ce post, tu devras répondre au lien fourni toujours dans ce sujet, à la fin. C'est un petit quizz qui donnera au staff ta Classe à la suite de tes réponses.

Une fois ta réponse postée, le staff viendra t'indiquer ta Classe, validant ainsi ta fiche, et tu pourras rp complètement ~

Bonne chance !

Dim 21 Jan - 12:30
VALIDÉ
COLÈRE // BANSHEE
Te voilà dorénavant validé, Péché de la Colère!

Franchement j'adore Alexei, il a l'air super torturé et j'ai hâte de voir ce que ça va donner en rp. L'histoire est assez choquante sans être too much, ni hyper détaillée, sang gore toussa, donc c'est nickel. Et puis j'aime ta façon d'écrire huhu

Tu peux désormais venir demander ICI des partenaires pour commencer à rp, poster ta fiche de relations LA et faire une demande de logement pour ton personnage dans cette section pour éviter qu'il dorme dans la rue. Si tu souhaites poster un prédéfini, lié ou non à ton personnage, c'est ICI que ça se passe.

Nous espérons que le forum te plaira, l'ensemble du staff te souhaite la bienvenue et espère que tu passeras un bon moment dans Salem.
Contenu sponsorisé

Alexei S. Zavaliov | Go ahead and hit me. (normalement finie)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Salem :: Recommencement :: Formulaire d'entrée :: Formulaires Validés-
Sauter vers: