SEVEN SALEM EN BREF
Un soupçon de sorcellerie, une pincée de pouvoir, une poignée de péché, un poil de liberté et un bon gros morceau d'étrangeté. Mélangez le tout et obtenez Salem, ville de recommencement. Un havre de paix bizarre, mais agréable. Un lieu de magie et de surnaturel, de spectacle et de jamais vu. Salem est là pour te surprendre jeune Sorcier, et elle compte bien réussir. Elle enivrera tes sens peu importe qui tu es et où tu vas, tout en te laissant cette liberté que tu n'as jamais eu. Tu seras libre d'oublier ton passé et tes erreurs, pour te concentrer sur l'avenir.
ÉQUIPE DU FORUM
ETHAN C. FITZGERALD
Fondateur
PRÉSENT | MP
KURO KAZUNA
Co-Fondatrice
PRÉSENT | MP
CONTEXTE + GRAPHISME PAR ETHAN | CODES PAR MAMAN CHAT
accueil

fix me, i'm getting sober again -- ft huynhchaton. ♥
Sam 27 Jan - 5:23

'night, kitten

tagged: Huynh mon amour
notes::bounce::bounce:
Il inhale fortement, comme si on venait tout juste de lui sortir la tête de l'eau. Paupières grandes ouvertes, la pression qui semblait auparavant occuper sa gorge paraissait s'envoler comme un mirage. Horrible sensation, frissons infâmes ; Un autre de ces cauchemars était venu transpercer ses nuits habituellement tenue en laisse. Il referma alors ses poings, sa respiration sifflante redevenant bientôt tout aussi silencieuse que la pièce dans laquelle il était.
Sa chambre.
Sombre animosité qui l'encombre, le torture, se creuse dans sa poitrine. Alexandre se relève en position assise, le corps froid et la tête encore engorgée par des visions brumeuses. Dans une réaction infantile il cherche une source de lumière dans l'obscurité, mais préfère aussitôt se replier vers l'avant en venant rejoindre ses mains entre elles, infiniment perturbé. Dans la contraction de ses doigts, ses jointures deviennent un peu plus blanches. Pauvre Alexandre semble avoir du mal à redescendre de ses escapades oniriques.

Ça ne dure pas si longtemps que ça. Très bientôt il souffle de nouveau, plaque amèrement une main contre son visage pour essayer de se sortir de cet état second. C'est assez pour que ça fonctionne, pour qu'il puisse se lever maladroitement hors de son lit en virevoltant comme une branche prête à casser vers la salle de bain. L'eau contre son visage l'aide à le faire totalement revenir lui-même, tant et si bien qu'il n'hésite pas à  inonder son visage un bon nombre de fois pour recouvrir entièrement ses moyens.
Maudite nuit.
Chien galeux presque trop humain,
Faible comme tout les autres.

Les pièces de l'appartement sont finement éclairées par la lumière de la ville, tant et si bien qu'il n'a nul besoin d'allumer la lumière lorsqu'il pénétra dans le salon. Et là, dans un regard vague, il remarque enfin.
Aucune présence de lui.
Rien sur le porte manteau, ni même sur le palier.
Et pourtant, il se faisait tard. L'heure digitalisée clignotant sur la télévision en veille le lui confirmait. Travaillait-il encore ? A vrai dire, c'était peut-être la première fois qu'Alexandre se demandait réellement l'emploi du temps de Huynh. Mais il lui semblait qu'il rentrait toujours à des heures correctes, tout du moins, lorsqu'il le remarquait.
Colère grimpante, l'enfant roi serre la mâchoire.
L'héritier de sa rancœur n'était pas là.
Et lui qui avait toujours le contrôle, se sentait en proie à sa paranoïa destructrice (( jalousie abusive ))

Impuissant, ses pas se portent vers la baie vitrée, l'ouvrant dans un geste sec ((aussi grand qu'il le pouvait)). Désirant laisser les vents d'hiver s'infiltrer dans les pores chaleureux de son cocon, le blond ne referma pas derrière lui, venant s'approcher de la rembarre qui le sauvegardait dangereusement du vide. Comment peux-tu être absent ? Marmonne t-il, sa langue s'effilant presque sur un 'ose' à la place du 'peux'.
Car dans son amour retord, il oublie qu'il est libre, ce petit bout de vie
et ça l'agace, le perturbe,
de l'imaginer mieux ailleurs,
mieux sans lui.

Par conséquent, il pose son regard sur les constellations que forment l'agitation citadine.
Si lointaines.

BY MITZI



a c é d i e

Spoiler:
 
Jeu 8 Mar - 17:37
dans l'ombre de la nuit s'en vont les cris
 il passait sa main sur ta joue, charmé. et toi, volte-face, tu l'avais séduis dans le seul but de combler ta libido destructrice, comme une pincée d'agonie qui te détruit, t'ignorait cet abruti, jouet d'une nuit jusqu'à minuit et s'en est fini. il t'avais ramené chez toi, désirant d'un dernier baiser mais tu t'en alla sans l'ombre d'un doute, tu pénétrais dans le bâtiment sans au revoir, sans répit aussi brutalement qu'un grand bruit.
lassé de ces nuits sans passion, sans raison, lassé de ces qui n'osent pas faire le premiers pas, lassé de ces charmes dont tu t'armes tu te calmes et d'un geste tu l'acclames. d'une main dansant dans les airs, d'une sympathie qui te sied guère, un au revoir familier souriant avant de te retourner, dansant.
comme si cette nuit-là serait inoubliable alors que ton sourire t'était détestable.

lassé de ces nuits d'un soupire long, tu ouvres la porte et tu retires cette veste qui t'alourdie les épaules de tes péchés. tu observes, alexandre qui songe dans la nuit,
sourire taquin qui te va à ravir en t'approchant doucement de ton colocataire,
d'un geste hors-pair tes mains s'approchent lentement du corps immobile avant de soudainement pincé les côtes sans scrupule de ton ami.


- bouh !


reculant soudainement, prévoyant des représailles qui s'en vont.
rire enfantin qui retentissent dans les murs blanc de l'appartement.

- et bah alors on rêvasse ? c'est rare !
BY MITZI


fix me, i'm getting sober again -- ft huynhchaton. ♥
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Salem :: Dans les murs de Salem :: Habitations :: Appartements :: 5e - N°220-
Sauter vers: